Avec Dismaland, Banksy [nous] tape sur le système !

Le 22 aout dernier le sulfureux street artiste Banksy, nous a souhaité une joyeuse rentrée avec l’ouverture de son parc d’attraction Dismaland. Jeu de mot entre Disneyland et dismal (lugubre en anglais), ce nom illustre parfaitement l’idée de son créateur, de détourner les codes Disney et de dénoncer les travers de la société de consommation de la manière la plus angoissante qu’il soit.

Situé au sud-ouest de l’Angleterre non loin de Bristol, ce parc nous accueille avec l’alléchant slogan: « La nouvelle attraction touristique la plus décevante de Grande-Bretagne ». Pour ce projet il a réuni une cinquantaine d’artistes, tous d’outranciers hédonistes vous pensez bien, tel que Damien Hisrt et Jessica Harisson. Ça promet un super moment ! Le point de vue subversif de ce bemusement park (parc de la perplexité) est sans surprise.

Cette récidive pseudo anti- système de l’artiste a d’ailleurs le dont d’agacer, surtout en cette période de reprise déjà glauque par nature. Oui, ok, j’aime Mickey, le carrosse de Cendrillon et manger Mac Donald ! Mais on ne va pas me dire que M. Le street artiste le plus huppé de Bristol est le seul con de la planète a ne pas connaître par coeur la chanson de la Reine des Neiges ! Bref voilà ce qui a tendance à nous faire grincer des dents : son incessant moralisme. Au delà de ça, il est vrai qu’on ne peut lui retirer une certaine ingéniosité dans ses démarches et une bonne dose d’humour.

Ce mélange d’actualité dramatique et de symboles Disney controversés parvient tout de même à nous décrocher un léger rictus si ce n’est un large sourire. Il ira jusqu’à réaliser un faux spot publicitaire, ironiquement mainstream, pour annoncer l’ouverture du parc. Pour la bonne humeur en revanche on repassera ! Donc voilà la fausse bonne expo de la rentrée à aller voir jusqu’au 27 septembre, qui a, soit dit en passant, déjà séduit assez de spectateurs pour faire sauter le site de vente de billets dés le premier jour…

 

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *