TOP
Festival

Comment s’organisent les festivals d’humour cet été ?

Comment s’organisent les festivals d’humour à venir alors que les lieux culturels sont de nouveau ouverts depuis le 19 mai ? La plupart annulés, d’autres reportés à l’automne, quels festivals sont maintenus pour les prochains mois ? Pour le savoir, on a posé quelques questions aux organisateur.rice.s de ces événements. 

« Il faut mettre les choses très vite en route. C’est un beau défi d’équipe », s’enthousiasme Emmanuel Richard, manager culturel en charge du festival Les feux de l’humour qui se tiendra du 27 et 29 mai prochain à Plougastel (Finistère). Impatient.e.s d’accueillir de nouveau le public et de partager des moments de convivialité, les organisateur.ice.s s’activent vivement pour les préparatifs finaux, pressé.e.s par les dernières mesures gouvernementales annoncées il y a quelque temps.

Faire face à l’incertitude 

Même si les organisateur.rice.s se disent heureux.ses de préparer ces événements, la planification des festivals demeure instable en raison de la crise sanitaire. Pour préparer la 22ème édition du Festival des Arts de la Rue Coulée Douce à Paris (12ème), Valérie Daniel, co-fondatrice du festival attend encore l’autorisation de la Préfecture de Police et de la Mairie de Paris concernant l’occupation de l’espace public : « A 17 jours du festival, nous ne savons toujours pas s’il pourra avoir lieu, déclare-t-elle. De plus, si nous obtenons cette autorisation, nous n’avons à ce jour, aucune idée du protocole sanitaire à mettre en place pour l’accueil du public et des équipes artistiques et techniques. Nous sommes donc dans l’attente, l’incertitude et l’inquiétude ». 

Une incertitude qui fait écho chez Alixiane Morel,  chargée de la programmation et de la coordination du Festival d’humour et de création de Villard-de-Lans : « Nous sommes ravies mais avec une épée de Damoclès jusqu’au bout. Il y a un manque de précision, de certitudes sur ce qu’on a le droit de faire ou non et un manque de visibilité ». 

« On préfère l’adaptabilité à l’impossibilité de faire le festival », Emmanuel Richard 

Entre reports/annulations, les organisateur.rice.s doivent faire face à un défi de taille : changer ou non la programmation. Pour l’édition du Festival d’humour et de création de Villard-de-Lans – report de l’édition d’octobre au 29 et 30 mai – la programmation a été entièrement repensée : « Tout a été bien compliqué » souligne Alixiane Morel en charge du festival. A l’affiche : « conte pour enfant, fanfare d’accordéons, spectacle de BMX et violoncelle, conférences décalées et humoristiques », énumère-t-elle. Habituellement en salle, le festival a dû également reconsidérer les spectacles assis et sur réservation à l’extérieur dans l’école primaire des Laîches. 

Prévu en mai dernier, reporté et annulé en novembre 2020, Les feux de l’humour, quant à lui, ne voit pas sa programmation modifiée. Le festival accueillera les gagnants du Tremplin – Harold Barbé et Kino – et le spectacle Ensemble de Donel Jack’sman, vainqueur de la première édition de ce festival il y a une dizaine d’années. Aujourd’hui parrain du festival, l’humoriste sera également membre du jury de la soirée de tremplin à laquelle dix nouveaux talents participeront. Ils auront dix minutes pour convaincre jury et public. 

 

Une autre contrainte reste à prendre en compte : les jauges réduites. Pour maintenir les mesures sanitaires, les différentes billetteries ont dû s’adapter : « On a ouvert une billetterie mais il faut respecter aussi celle que l’on reporte depuis un an tout en diminuant la jauge de spectateurs avec un siège sur deux, relève Emmanuel Richard. On préfère l’adaptabilité à l’impossibilité de faire le festival ».  

L’humour comme porte de sortie 

Dès le 30 juin, les festivals pourront reprendre sans jauge imposée : « On est plutôt optimistes et on va pouvoir faire un festival normal fin août, explique Laurent Sausset, directeur et programmateur du Festival National des humoristes de Tournon-sur-Rhône. On espère que les gens seront au rendez-vous surtout que l’humour est un facteur important dans notre quotidien et dans tout ce qu’on a vécu depuis un an ». Avec 7 000 personnes attendues cette année, ce festival se déroulera sur 10 jours pendant lesquels deux soirées fars auront lieu avec des grands noms de l’humour et des découvertes de nouveaux talents. 

Quant à Loïc Lallier, directeur artistique et programmateur du Zigomatic Festival, il se dit également confiant pour les prochains événements : « On a réussi à fidéliser un public alors je pense que ça n’aura sûrement pas un grand impact pour cette édition ».  

« On s’occupe de l’humour, ramenez vos chaises de camping », Alexis le Rossignol

Un bus, un micro, une scène en kit. Cet été, l’humoriste Alexis le Rossignol a décidé de prendre la route et de faire le tour de la Bretagne à bord du bus The Commodor Hostel conduit par Pierre Mainguy. Ce road trip, il avait envie de le faire depuis tout petit : « J’ai toujours aimé le disque Babylone by bus de Bob Marley, confie Alexis le Rossignol. C’est un live d’une tournée qu’il avait faite en 77 en Europe. Sur la jaquette du CD, l’avant du bus était dessiné et quand j’étais petit, je me disais que ça devait être fascinant de faire une tournée en bus. Avec cette tournée, jaimais bien le fait de conjuguer l’itinérance et les spectacles. Et puis, le côté convivial du bus ».  

La ligne directrice du festival : « On s’occupe de l’humour, ramenez vos chaises de camping », déclare le stand uppeur. Au menu, 10 spectacles en plein air avec galettes/crêpes, tireuse de bière artisanale et dj set après la représentation : « On a prévu de jouer dans plein de lieux insolites et d’inventer des endroits de spectacles qui n’existent pas, précise Alexis le Rossignol. Donc il y aura toujours des intempéries, une rallonge à aller chercher, une pente qui est trop forte, le bus qui ne passe pas [rires] ». Rendez-vous le 28 juin prochain pour suivre cette aventure ! 

Festivals made in Paris 

D’autres festivals auront lieu dans la capitale. Dès la fin du mois de mai, la ville de Paris accueillera l’IMA Comedy Club à l’Institut du Monde Arabe. Pour cette seconde édition, le festival a prévu deux soirées de gala avec les humoristes Antek, Candiie, Farid Chamekh, Felix Dhjan, Hakim Jemili, Houria les yeux verts, Jason Brokerss, Ilyes Djadel, Karim Duval, Malik Belkhodja, Nick Mukoko, Réda Seddiki, Tania Dutel et Waly Dia, mais aussi le spectacle Premier round de Djamil Le Schlag et la remise du Prix  « Coup de cœur de l’IMA Comedy Club » qui clôtureront le festival. Les après-midis, une table-ronde intitulée Humour, de la scène au GAFA et une rencontre avec des auteurs auront également lieu. La nouveauté de cette année : un atelier pour stand-uppeurs débutants animé par Tarik Seddak, ancien directeur artistique du Jamel Comedy Club et coauteur de nombreux artistes. 

Quant au FUP (Festival d’Humour de Paris), il se déroulera sur deux dates uniquement : le 28 et 29 juin prochain. Rendez-vous incontournable de tous.tes les passioné.e.s de l’humour, le FUP s’étend en temps normal sur un mois entier avec de nombreuses soirées. Mais cette année, le programme a été réduit. A l’affiche, L’Inglorious Comedy Club avec Vérino, Tania Dutel, Les Coquettes, Pierre-Emmanuel Barré, Guillermo Guiz et Alex Vizorek. A Bobino, une soirée stand-up aura également lieu le lendemain. Sur scène, huit artistes dont les noms n’ont pas encore été dévoilés seront présents. 

Retrouvez les détails de la programmation sur les différents sites des festivals. 

©Festival des Arts de la Rue – Coulée Douce