TOP
la consult Melody

La consult’ de Melody #2

16 septembre 2021

2ème séance

Je ne sais pas vous, mais moi ça va. Étrangement…

Ouais, c’est fou. C’est une sensation tellement inhabituelle que quand ça arrive, je ne peux pas m’empêcher de me questionner sur la causalité de cette aberration. Et ça ne loupe pas, à chaque fois que je me réveille sans l’envie de me pendre…je suis dans ma période hit du mois ! C’est-à-dire que je suis dans ces 3 – 4 jours entre la fin de ma période d’ovulation et le début de mon SPM (Syndrôme Pré Menstruel pour les ignares à testostérones, <3).

C’est le calme avant la tempête, le début de soirée avant ta walk of shame, Britney Spears de 1998 avant 2007 et sa coupe G.I Jane (très bon film des 90’s au passage), le Titanic avant l’iceberg, bref, le bonheur avant la chute !

Et je pèse mes mots…

Du coup je survole un peu la semaine du haut de mon épanouissement arrogant, sans prêter attention au chaos qui s’opère en bas de mon mont Olympe du calme et de l’allégresse. Je ne suis que mépris et consternation du malheur et de la faiblesse, refermant la porte de mon palais de l’extase sur la frustration et la fatalité de notre monde.

Mais même si le paradis m’offre toute sa lumière magique de l’exaltation du corps et de l’esprit, je n’en suis pas moins humaine, à savoir : faible et pécheresse.

Et la curiosité est un si vilain défaut qu’il m’a suivie jusqu’au jardin d’Eden, le sournois… (vous noterez que j’use de toutes mes références mythologiques et théologiques de l’élite du kiff).

Me voilà donc hissée sur mes pointes de pieds à lorgner à travers le judas (œil de bœuf pour les païens) de la porte de mon château enchanté.

Erreur…!

Alors là, c’était parti. À peine un pouce dans l’eau que je suis tombée dans la piscine.

J’ai commencé doucement, avec la suite de la saga des procès médiatico-politiques, à savoir l’affaire Benalla. La mauvaise foi qui ressort de ce mec est, dans un temps, affligeante puis assez cocasse après un Lexomil.

Ensuite ça a commencé à me tendre méchamment quand j’ai assisté au jeu de “j’te dirai pas si j’suis candidat, nanananana” de celuiquiveutchangerlesprénomsdetoutlemonde. Je suis passée à deux comprimés. Le gars fait genre alors que tous ses potes sont en train de cotiser sur une cagnotte Leetchi pour sa campagne. Je n’ai jamais compris cette façon qu’ils ont tous avec les journalistes de mythoner sur leur candidature, gonflés d’orgueil à vouloir choisir LE moment pour l’annoncer quand tout le monde est déjà au courant. Ça doit faire partie du processus d’ascension vers l’ultime hypocrisie politique…

Et puis l’envolée lyrique… Le pompon sur le culcul, le clou de girofle, la cerise sur le gratin. C’est du petit lait d’absurdité, ça se déguste à sec, sans sel ni beurre. J’vous jure c’est bon.

J’me lance.

Vous n’êtes pas prêts.

La mairie de Rezé, une commune de la Loire Atlantique, en agglomération nantaise, a demandé à ses habitants sur sa page Facebook de ne plus porter leurs bijoux de façon visible.

Je vous laisse apprécier.

Personnellement, j’ai carrément écrasé le cacheton pour le sniffer et avoir un effet plus immédiat tellement j’ai touché le fond de la piscine dans mon petit pull marine tout déchiré aux coudes.

Alors, explication : la ville et ses alentours font face à une vague, apparemment conséquente, de vols à l’arraché. Donc la solution pour la municipalité, c’est d’éliminer la tentation au même titre qu’on jette ses paquets de cigarettes le 1er janvier et qu’on se retrouve le 2 au soir devant le tabac à 19h55 pour acheter une cartouche.

C’est toujours aussi rassurant de voir le pouvoir exécutif empoigner le problème par le col pour lui claquer la bise. Au même titre qu’on rejetterait la faute sur la jupe, les sous vêtements ou le taux d’alcoolémie d’une victime de viol.

Ma retraite de volupté n’aura pas duré longtemps… Au final je me retrouve coincée dans le piège du malin, à saupoudrer mon désarroi d’une troisième dose (pas de vaccin, pas encore…) de Lexo, les ailes clouées sur le mur de mon enfer personnel que j’ai tout bien aménagé toute seule comme une grande avec ma curiosité mal placée, à regarder des milliardaires décoller pour leur croisière spatiale !

Parce que ça y est, Elon Musk a envoyé des touristes dans l’espace ! Les mecs se payent le luxe de prendre du recul sur la misère des hommes pendant trois jours. 

Putain, filez-moi un Euromillion que j’me tire !

Love, Durex et Lexomil

Mélody