TOP
Impro à l'école

L’improvisation théâtrale à l’école, une bonne idée ?

Enseigner l’improvisation théâtrale à l’école, ok, mais pourquoi ?

L’idée a été lancée fin avril. Alors que tout le monde s’amuse à bousculer Najat Vallaud Belkacem, ministre de l’Education nationale,  sur la réforme des collèges, son supérieur de Premier Ministre murmure lors d’une interview qu’il souhaiterait instaurer l’improvisation théâtrale, au programme des écoles.

Dans cet échange publié dans le magazine l’Oeil(LINK1), Manuel Valls nous interroge : « Pourquoi ne pas intégrer, dans nos écoles, l’art de l’improvisation que porte Jamel Debbouze ? ». Alors que le divorce entre la gauche et la culture semble de plus en plus prononcé (réduction du budget du Ministère de la Culture et de la Communication pour renforcer celui de la défense) notre ministre semblerait profiter de la réforme des rythmes scolaires pour ouvrir la voie vers ces nouvelles pratiques au sein des programmes de l’Education nationale.

Jamel, conseiller du gouvernement.

Fidèle soutien de François Hollande, Jamel défend depuis toujours ces pratiques artistiques, dont sa ville d’origine, Trappes  en est devenue la capitale nationale. Alors qu’il organise de nombreuses rencontres d’improvisation auprès des collèges de sa ville, Jamel invite régulièrement des personnalités du PS (Le président Hollande, himself, s’était d’ailleurs rendu à une de ses représentation l’année dernière, en toute discrétion), afin de convaincre ces derniers de mettre en valeur l’improvisation. En septembre dernier, il sort un documentaire « Liberté, égalité, improvisez » avec un objectif : « faire de l’improvisation une discipline scolaire reconnue par les pouvoirs publics. »

Pourquoi à l’école ? Et pourquoi pas ?

Jamel arriverait-il donc à se faire entendre auprès du gouvernement ? Rien n’est moins sûr. Un simple bon gros coup médiatique de nos politiques est toujours à redouter. Pourtant, il faut reconnaître que l’idée est plutôt séduisante et déjà approuvée dans certains cas. Alors la scène stand-up en France est toujours plus importante, plus jeune et plus talentueuse, certaines entreprises reconnaissent déjà les bienfaits de l’improvisation. De nombreuses sessions de coaching en improvisation sont ainsi organisées auprès des professionnels. Des ateliers destinés généralement à développer chez l’employé des notions de créativité, d’écoute et de répartie accessibles à tous et très appréciés auprès des recruteurs.

La possibilité d’intégrer ses notions dans les programmes scolaires est d’autant plus envisageable qu’avec la nouvelle réforme des rythmes scolaires, les enfants devraient bénéficier de plus de temps périscolaires pour profiter de ce genre d’enseignement. Bien jouer Manuel.