Téléphone : Vous avez un nouveau message

Telephone

Il est temps de ressortir vos blousons en cuir et de dépoussiérer votre vieille guitare électrique qui sommeille au fin fond de votre garage. Maintenant, place au rock ! Car oui, la nouvelle est tombée : après 30 ans d’absence, Téléphone est de retour, ou presque. Le temps d’un concert, le 11 septembre prochain au Point Ephémère à Paris, le groupe se reformera pour une soirée unique. Si vous avez grandi dans les années soixante-dix et quatre-vingt, il y a forcément le 45 tour « Crache ton venin » qui traine dans un carton de votre grenier. Même toi, jeune lecteur, tu as forcément crié un jour « quelque chose en toi ne tourne pas rond ! » en faisant du Air Guitar. 

Mais il y a un mais. Petit changement en perspective. En raison de l’absence de Corine Marienneau, ancienne bassiste du groupe, il se produiront sous un nom différent : Les Insus-portables.

Insupportable l’idée qu’elle ne soit pas de la partie ?

Certains fans n’ont pas hésité à cracher leur venin sur cette absence. D’autres, tellement heureux de ces retrouvailles tant attendues se sont empressés de prendre leurs places. Quoi qu’il en soit, le trio reprendra sur scène les titres qui ont fait la gloire de Téléphone.

Ce n’est pas la première fois que le groupe se reforme sur scène puisqu’en 2013, au Bus Palladium lors d’un concert d’Axel Bauer, Jean Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka avaient joué quelques uns de leurs tubes avec en prime une petite reprise de Jimi Hendrix. Le public avait été ravi puisqu’il s’agissait d’une improvisation totale.

Or,  le concert du 11 septembre n’a rien d’une improvisation. Prochainement, sept albums de Téléphone devraient être remastérisés et sortir dans les bacs à partir du 20 novembre.

Comment ? Qu’est ce que j’apprends ? En plus de ces sorties, un album de reprises intitulé « Ça c’est vraiment nous » sortira le 30 octobre prochain ! Bon ne soyons pas mauvaises langues et voyons un peu qui va se coller aux reprises. Zaz fera partie du casting ??? Christophe Maé reprendra « Cendrillon » ? Cette pauvre Cendrillon qui se transforme en junkie dans la chanson n’a décidément pas fini d’en baver.  Le rock français en prend un sacré coup. Cette fois, la dure limite est franchie ! Trop de reprises tuent les reprises. Pourquoi il y a un tel besoin, aujourd’hui, de vouloir faire des albums de reprises à tout prix ? L’argent ? Le manque d’inspiration ?

« Argent trop cher, trop grand, la vie n’a pas de prix » qu’ils disaient…

Au final, il devient légitime de se demander si ce concert n’est pas un énorme coup de promo.

Le simple plaisir de jouer ensemble a-t-il laissé place au besoin de vendre ?

Je préfère rester optimiste, et rester dans « un autre monde ». Un monde où les téléphones ont encore des fils et les tourne-disque crépitent. Un monde ou les rockeurs prennent tout simplement un énorme kiffe à monter sur scène et à partager ce moment unique avec le public. Juste pour l’amour de la musique.

les-insusAlors parce que c’est Téléphone, ne jouons pas les Insus-portables et oublions cette histoire de promotion le temps d’une soirée. Fermez les yeux, et décollez pour New-York avec eux !

 

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *