TOP

The King of Comedy, la gloire à tout prix

The King of Comedy, plus connu en France sous le titre La Valse des Pantins, fait figure d’OVNI dans la filmographie du réalisateur Martin Scorsese. Entièrement tourné à New York, le film porte un regard acide sur l’univers impitoyable des grands shows TV américains.

The King of Comedy raconte le parcours d’un homme, Rupert Pupkin, dépeint comme un adulateur absolu de l’univers du show business. Persuadé que son destin l’amènera un jour sous le feu des projecteurs, il organise toute sa vie autour d’un rêve un peu fou : prendre la place de Jerry Langford, l’animateur vedette du plus gros Late Show de la télévision américaine.

Au début du film, on aperçoit notre héros interprété par l’acteur Robert De Niro, au milieu d’une foule agglutinée à l’extérieur d’un building. Chaque soir, la star du rire Jerry Langford y anime un grand spectacle de divertissement où se mêlent vedettes et paillettes face à un public en folie. L’animateur, joué par Jerry Lewis, mène avec minutie un show millimétré. Accompagné d’un orchestre, le présentateur place des punchlines calibrées. Les séquences sont filmées en plan serré pour un maximum d’efficacité. Tous les soirs, des dizaines de millions de téléspectateurs assistent à l’émission les yeux rivés sur leurs écrans de télévision.

 

Le quart d’heure de célébrité 

Le Late Show achevé, Jerry Langford ressort du studio mais il est happé par une foule hurlante de fans en délire. Rupert Pupkin intervient alors pour aider la star et ils embarquent à bord du véhicule de l’animateur qui démarre en trombe. Sur le chemin, Rupert affirme être un grand comique et tente de convaincre l’animateur vedette de le laisser jouer en plateau pendant quelques minutes. Jerry, en vieux routard du métier, décline poliment la proposition et suggère à Rupert de lui faire parvenir un enregistrement de sa routine humoristique.  

Pour notre héros, la première phase de son plan est atteinte. Il est parvenu à prendre contact avec sa proie qu’il ne va désormais plus lâcher. Dans le film, on découvre la personnalité étrange de Rupert Pupkin. L’homme porte constamment des costumes trois pièces aux touches colorées et garde toujours auprès de lui un attaché-case dans lequel se trouve un livre contenant les autographes des stars qu’il traque depuis des années.

Vivant toujours chez sa mère, celui qui se prétend humoriste a transformé sa chambre en véritable studio TV. Chaque soir, il simule des interviews avec des stars, fait rire un public imaginaire et fantasme sur des discussions à bâtons rompus avec Jerry Langford. Pour Rupert, tout est en place pour la réalisation de la seconde phase de son projet : évincer l’animateur vedette pour devenir la nouvelle star du rire.

 

Deux grandes stars réunies pour un pamphlet anti-TV

Pour se préparer au rôle de Rupert Pupkin, Robert De Niro a observé de nombreux stand-upper afin de maîtriser la gestuelle et le parler de ces artistes. Pour entrer encore plus dans son personnage de stalker, la star s’est intéressée à la vie des fans qui harcèlent les vedettes afin d’en savoir plus sur leur psychologie et leur vie de tous les jours. 

De son côté, Jerry Lewis est totalement à contre-emploi dans ce film. Alors qu’il a multiplié pendant des années les rôles loufoques, il crée pour The King of Comedy un individu à la fois distant et glacial. Il incarne un être vil, imbu de sa personne et totalement imperméable aux émotions. Une performance qualifiée de haut vol par Martin Scorsese qui regrette que le travail de Jerry Lewis n’ait pas été assez reconnu à sa juste valeur.

 

Rupert Pupkin, Joker même combat

The King of Comedy n’a pas eu un gros succès au box-office à sa sortie en 1983. Mais depuis, le film est devenu culte tant auprès des aficionados du genre comique que des professionnels du cinéma qui y voient un grand film d’anticipation. Réalisée par Martin Scorsese, l’oeuvre fait état d’un nouveau type de divertissement ayant pour but d’abrutir les masses de téléspectateurs qui passent des heures devant leurs téléviseurs. The King of Comedy annonce aussi l’émergence d’une nouvelle caste d’animateurs TV qui manient la vanne avec un esprit cynique et manipulateur.

De nombreuses personalités du monde de l’entertainment sélectionnent The King of Comedy dans la liste des oeuvres qu’il faut absolument voir. L’acteur Steve Carell évoque ce film parmi ses influences majeures et le comédien Jack Black a longtemps envisagé d’en faire un remake. Enfin, le réalisateur Todd Phillips cite The King of Comedy parmi les œuvres qui l’ont inspirées pour l’élaboration du Joker.

 

The King Of Comedy 

Film

1982

Réalisé par Martin Sorsese

Distribution : Robert De Niro, Jerry Lewis, Sandra Bernhard