TOP

Bienvenue dans le monde de Stéfi Celma

Entre confidences sur Cedric Klapish, divagations lunaires sur Léonardo DiCaprio, conseil de comédienne/musicienne, et Pour et contre en vidéo, Stéfi Celma se livre au We Love Comedy Magazine !

On a connu Stéfi Celma dans « les Profs », « Pas très Normales Activités » ou encore « Case Départ ». Mais Stéfi Celma c’est d’abord une musicienne et chanteuse qui a fait ses débuts dans des comédies musicales de renoms tel que «Je me voyais déjà» de Laurent Ruquier en 2009 ou encore «Sol en Cirque» de Zazie en 2008. Stéfi Celma c’est aujourd’hui Sofia Le Prince, la réceptionniste/apprenti-comédienne de  10%, la série qui a fait un carton sur France 2. Stéfi nous a donné rendez-vous au Berliner, ce bar chaleureux à la déco vintage de la rue de Lappe, pour une interview pleine de fraicheur !

berliner

WLCM : Dans 10% tu joues le rôle de Sofia, la secrétaire de l’agence artistique ASK, qui veut être comédienne et compte sur ce boulot alimentaire pour lui donner un coup de pouce dans le milieu…. T’est il déjà arrivé de te retrouver dans ce genre de situation étant plus jeune? 

STÉFI CELMA : J’ai commencé la scène en tant que chanteuse assez jeune, en même temps que mes études, sur des spectacles, des soirées privées avec des amis et j’ai effectivement en plus fait des missions d’hôtessariat, du télémarketing…

WLC : Comment était l’ambiance sur le tournage ? Une petite anecdote ? 

S.C : Excellente!! Les metteurs en scène sont un peu les chefs d’orchestre. Et comme les 3 réalisateurs Cédric Klapisch, Lola Doillon et Antoine Garceau sont de belles personnes, très professionelles, douées, c’était le rêve.

WLC : Une info exclusive ou un potin croustillant à nous confier sur la prochaine saison ?

S.C : J’aimerais mais je n’ai pas plus d’infos pour le moment.

PORTRAIT 2Copyright © 2009 Le photoblog de Renaud Monfourny copie

© Renaud Monfourny 2009

 

WLC : Cédric klapisch, il est comment dans la vie ?

S.C : Je suis une grande fan de Cédric Klapisch depuis longtemps maintenant. Tourner avec lui faisait partie des rêves inaccessibles (même si je suis convaincue que dans la vie tout est possible). Au vu de la grande Humanité qui se dégage de ses films j’étais persuadée que c’était une belle personne et je ne me suis pas trompée. Il est curieux, humble, généreux, partageur. C’est une vraie chance de se faire diriger par un metteur en scène comme lui. D’ailleurs cela vaut aussi pour Lola Doillon et Antoine Garceau, un Bonheur absolu de travailler avec eux.

WLC : Et alors Camille Cotin ? Vraie connasse ou super comédienne ?

S.C : Magnifique Comédienne Evidemment!! Elle m’a bluffée dès la première lecture, comme tous les comédiens récurrents que j’ai eu la chance de rencontrer assez tôt. Une équipe de folie. J’étais spectatrice tellement je les trouvais géniaux, ça m’a d’ailleurs mis la pression, une pression positive bien sûr mais qui m’a provoqué quelques petites bouffées de chaleur sur les premières répliques, dès que je devais intervenir. Le courant est passé très vite, c’était d’une fluidité, le kiff !

 camille cottin

WLC : Tu respires le naturel et la spontanéité dans tes rôles alors que tu ne te destinais pas au cinéma initialement, c’est peut être ça le secret, non? 

S.C : Merci beaucoup !! ça me touche énormément. J’essaie de ne pas trop penser à la perception que les gens ont de moi et c’est peut être ça le secret… A chaque fois que j’aborde un rôle j’essaie d’y mettre de la sincérité, de l’amour…

WLC : Tu es aussi chanteuse et musicienne, comment gères tu ton temps entre la scène et les plateaux de tournage ? 

S.C : La musique fait partie de ma vie depuis toujours. C’est vital. Je me réveille en musique, je passe mes journées en musique. Toujours curieuse de découvrir de nouveaux artistes. J’ai eu la chance presqu’à chaque fois de pouvoir allier les deux, Fabrice Eboué et Thomas Ngijol m’ont fait un très beau cadeau écrire et interpréter le générique de fin du film “Case départ”. Sur « Les Profs », PEF m’a lancé un défi: interpréter le thème de mon personnage qui est  “Love to love you baby” de Donna Summer. Et sur “Dix pour cent” Cédric a eu l’idée sur la scène de théâtre de me faire chanter. Je pense que ça se gère simplement sans trop se poser de questions.

WLC : A choisir qu’est ce qui te fait le plus vibrer ?

S.C : Je ne veux pas choisir, les deux  sont complémentaires, m’apportent beaucoup pour des raisons différentes. On a qu’une vie, profitons en pour la vivre pleinement, et pour se faire plaisir.

WLC : Tes projets pour l’année à venir ?

S.C : Comme dirait Cecile de France dans le premier épisode de “Dix pour cent”, de jolies choses arrivent mais “C’est Off de chez Off”.

léo

WLC : Quelques questions tac au tac…

Le film dans lequel t’aurais rêvé jouer… The Notebook

Réalisateur avec lequel tu rêverais de tourner ? Il y en a plein, je ne peux pas en donner un.

Acteur avec lequel tu rêverais de tourner une scène hot… C’est jamais très évident de jouer ce genre de scène, mais pour Léonardo Dicaprio je me dévouerais !

Actrice avec laquelle tu rêverais de tourner une scène hot… Léonardo Dicaprio.

La comédie musicale de tes rêves ? Il faut que j’aille faire un tour à Broadway avant de te répondre, je n’en ai pas vu tant que ça au final. On fait ça, j’y vais et je te dis !

 

Stéfi s’est aussi prêtée au jeu de notre Pour ou Contre complètement barré ! À découvrir sans plus tarder en image…