Francis Cheung : « Il y a un vrai travail derrière 5 minutes de scène. »

francis-cheung

Le stand-up est en train de prendre de l’ampleur dans l’hexagone. A l’instar du hip-hop, du cinéma ou d’autres divertissements, il manquait quelqu’un pour décrypter en les stand-uppers. C’est maintenant chose faite avec Francis Cheung. Ce Youtuber a lancé une chaîne dédiée aux stand-uppers. Rencontre un analyste de l’humour.  

Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer cette chaîne YouTube ?

Je fais de l’improvisation théâtrale depuis quelques années et j’ai été surpris par toutes les techniques qui existent pour devenir un bon improvisateur. Cela m’a beaucoup aidé sur scène mais aussi dans la vie de tous les jours. Et via ma chaîne YouTube, je souhaitais transposer ce travail effectué en impro dans le domaine de l’humour.

J’avais envie de partager toutes les petites techniques utilisées dans l’humour pour aider des humoristes débutants ou des personnes lambdas qui veulent juste faire marrer leurs potes. Je me suis heurté à pas mal de gens qui pensent que ça ne s’apprend pas d’être drôle et que c’est quelque chose d’inné. C’est devenu une nouvelle motivation pour moi de leur montrer que c’est faux et qu’il y a un vrai travail derrière 5 minutes de scène.

Je fais du handball depuis plus de dix ans

Que faites-vous à côté de cette chaîne Youtube ? 

J’ai fait des études dans la biologie et je me suis arrêté en Master quand je me suis rendu compte que c’était pas fait pour moi. J’en ai mis du temps. Ensuite, j’ai traversé une longue période de doute où j’étais totalement perdu.

En ce moment, je suis concentré à fond sur ma chaîne YouTube. Sinon, je fais du handball depuis plus de dix ans et je suis en train de vivre ma meilleure saison : 3 victoires en 25 matchs.

Comment vous travailler vos vidéos comme pour celle sur Roman Frayssinet ? Cela doit demander beaucoup de de travail ?

Je passe des heures à regarder les sketchs des humoristes. Je connais toutes leurs vannes par coeur maintenant. Ensuite,  il y a une phase d’analyse où j’essaie de comprendre pourquoi il fait telle ou telle chose.

Ce qui me prend le plus de temps, c’est l’écriture. Réussir à structurer tout ce que j’ai analysé pour que ce soit le plus compréhensible possible. Et puis, y’a le tournage et le montage. Cela doit me prendre à peu près 2-3 semaines de boulot.

 J’ai l’impression aussi qu’il y a de plus en plus d’endroits qui permettent de découvrir des nouvelles têtes.

Quels sont les retours que vous avez eu des humoristes cités ou non dans vos vidéos ?

J’ai contacté Kheiron parce que j’ai dû lui prendre 3-4 minutes de sketchs pour illustrer ce que j’explique dans ma vidéo. Je savais pas s’il allait me répondre mais il a été très sympa. Je lui ai montré la vidéo avant de la sortir, il m’a dit :  « C’est top. Beau boulot »  et j’ai commencé à sauter partout dans mon appart.

Quelle analyse faites-vous de l’exposition du stand-up en France ces dernières années ?

Je ne peux pas prétendre avoir un vrai avis dessus. J’aime beaucoup toutes les initiatives qui sont prises pour développer le stand-up. Je vois de plus en plus de plateaux d’humoristes. J’ai l’impression aussi qu’il y a de plus en plus d’endroits qui permettent de découvrir des nouvelles têtes comme
Le Paname Art Café. ll y a aussi tout ce qui se passe sur internet avec le Montreux Comedy Club ou le Campus Comedy Tour.

On peut beaucoup plus consommer du stand-up gratuitement et pour pas cher. Ceci a sûrement permis à des gens de découvrir le stand-up et de lancer des humoriste. En résumé, cela va dans le bon sens pour le stand-up en France.

Comptez-vous transposez ce travail à d’autres sujets comme le stand-up américain ? Les séries ou des films ?

Bien sûr. J’ai pleins d’idées en tête et je suis ouvert à tout. Le seul critère c’est que ça doit vraiment m’intéresser. Le stand-up américain est incroyablement riche : Louis CK, Dave Chappelle, Bill Burr. Je suis impatient de les décrypter.

     Retrouvez Franchis Cheung sur sa chaîne YouTube

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *