Les dessous de Mathieu Madénian

Il épate, il surprend, il choque subtilement…

 

Bref, on ne le présente plus, Mathieu Madénian est à l’humour français ce que la vulgarité est à Kim Kardashian. Entre voyance, Netflix et fromage de Savoie, Mathieu Madénian nous a livré quelques unes de ses faces cachées. Entretien.

 

Une semaine typique avec Mathieu Madénian ressemblerait à quoi ?

Mathieu Madénian : Alors trois fois par semaine, j’ai le Grand journal, en général les lundis, mercredis et vendredis. Les jeudis, j’écris ma carte postale pour Charlie hebdo. Les jeudis, vendredis, samedis soirs, je joue au Grand Point Virgule. Le samedi matin, je joue au foot avec l’équipe du Paname Art Café et le dimanche en règle générale je dors et je regarde l’Olympique de Marseille perdre. 

J’ai flingué le saucisson voilà.

Si tu pouvais éliminer une partie de ta carrière, est-ce que tu le ferais? Et si oui, laquelle ?

M.M: Aucune. Ou je garderais la plus mauvaise. En fait, les 10 années où je ne gagnais pas ma vie,  où je traînais dans des bars et où je jouais au chapeau avec des potes, c’était génial! C’était vraiment la vie de bohème. On ne cherchait pas à savoir si on allait avoir notre intermittence, on s’en foutait, on ne savait même pas ce que c’était. Si je devais garder une période, ce serait celle-là.

Dans quel média tu t’éclates le plus ?

M.M: Si je fais de la télé ou de la radio,c’est uniquement pour amener des gens à mes spectacle. Je m’en fous sinon, c’est pas mon métier. Mon métier, c’est d’être sur scène. Je ne cours pas après le truc « il faut que l’on me voit ». Je m’en fous complètement…

Est-ce que tu sais que tu es l’artiste que Fary admire le plus ?

M.M: C’est pas vrai ?  Je ne savais pas ! Et ça, ça me touche !

Fary,  c’est la future star !

Tu peux être sûr que c’est quelqu’un qui va compter dans le paysage humoristique et qui va amener des idées. C’est un mec qui n’a pas la grosse tête, qui a les pieds sur terre et qui continue d’aider ses potes. Et ça, c’est rare.

mathieu madé

As-tu des objectifs de vie que tu veux absolument atteindre ?

M.M: Aucun, plus aucun. Depuis qu’il y a eu l’attentat de Charlie, je ne fais aucun plan sur la comète… Quand tu perds des potes, tués par des Kalachnikov, alors qu’ils ont essayé d’être marrants, tu ne peux plus dire  » dans deux ans, je voudrais » … Prenons ce qu’il se passe et puis on verra. Ça peut tellement s’arrêter vite… Donc aucun plan sur la comète.

Est-ce que tu crois en l’astrologie ?

M.M: Moi je suis très branché voyance, médium et tout ça. De par mes études de criminologie avec les profilers. J’ai fait un mémoire sur ce sujet. Je trouve ce phénomène très intéressant. Maintenant l’astrologie ? Est-ce que les planètes peuvent influencer tes trucs… ? C’est un peu trop gros pour moi. En règle générale, tout ça,  ce sont des préoccupations de riches, même si je trouve ça passionnant.

Tu as un psy toi ?

M.M: Il faudrait. Le fait de parler à des gens qui ne vont pas porter de jugement sur ce que tu es, ne peut être que bon. Mais après on a chacun son psy, il y en a qui ont la scène, d’autres qui ont de vrai psys, il y en a qui ont la religion… Chacun trouve les réponses comme il peut.

Un dimanche idéal pour toi, ce serait quoi ?

M.M: Bah c’est ce que je fais en règle générale: je me lève à 11h, je fais un tennis, je rentre chez moi, je me mets sous mon plaid, je regarde le foot anglais.

J’ai Netflix donc je suis baisé…. Ma vie est terminée !

Du coup, ensuite je regarde soit une belle série, soit un beau stand up. Après je regarde le match du soir sur Canal+, l’équipe du dimanche et je vais me coucher. C’est ridicule! Ouais, je suis un gros beauf le dimanche… Mais j’ai besoin de ces trucs-là.

 

mathieu madé

 

On vient dîner chez toi demain soir…

M.M: Raclette ou fondue savoyarde; avec un mélange de fromages de Savoie, c’est la meilleure fondue du monde !

Et ça, été comme hiver ?

M.M: L’été en général, je suis chez mes parents dans le sud. Et là du coup, c’est ma mère qui cuisine. Elle se démerde.

 Le plus beau don que la nature t’est offerte ?

M.M: Avoir la possibilité de faire rire les gens. Ma grand-mère disait « Tu as un don, exploite-le! ». Ma grand-mère savait que j’étais marrant. Elle m’a dit:

Le gynéco a souri quand tu es né, c’est un signe !

Un sport que tu ne ferais jamais, même si on te payait ?

M.M: Du curling. Je ne passe pas le balai chez moi, c’est pas pour le passer sur de la glace.

Si tu devais soutenir une autre équipe que l’O.M. en France, ce serait laquelle?

M.M: Mais ça va pas ou quoi?! Ah si… Toutes les équipes qui jouent contre le Paris-Saint-Germain !

Comment vis-tu le fait de vivre à Paris ?

M.M: Quand je passe devant le Parc des Princes, je tourne la tête. Jamais tu ne regardes dans les yeux ces enfoirés.

Retrouvez Mathieu Madénian tous les jeudis, vendredis et samedis au Grand Point Virgule, tous les soirs dans le Grand Journal, et tous les jeudis avec sa carte postale pour Charlie Hebdo.

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *