La France vue par Nelson Monfort

Nelson Monfort

Les piscines, les patinoires, les pistes d’athlétismes ou encore les courts de tennis n’ont plus aucun secrets pour lui.

Il est la voix qui rythme un grand nombre d’évènements sportifs sur France Télévision et en plus il est bilingue !! Yes, he is bilingual ! It’s amazing !

Plus qu’un journaliste sportif, il est devenu une icône du petit écran et a conquis le cœur des français depuis bien longtemps.
Un tournoi de Roland Garros sans interview de Nelson Monfort, c’est comme une pizza sans tomate, ça n’aurait plus aucune saveur (ok, on repassera pour la métaphore…) !

Alors à l’occasion des journées du patrimoine et du lancement du mondial de rugby qui auront lieu ce weekend, j’ai eu le plaisir de m’entretenir avec Nelson Monfort. C’est avec son enthousiasme légendaire qu’il a répondu à mes questions et m’a donné son avis sur le patrimoine de notre « douce France » et sur nos « Dieux du Stade » qui s’apprêtent à mouiller le maillot !

We Love Comedy Magazine – Nelson, quel chanteur / quelle chanteuse fait pour vous, inévitablement partie du patrimoine français ?

Nelson Monfort : Jean Ferrat ! C’est un artiste qui, je pense, est inoubliable dans le cœur des français et en tous cas dans le mien. Je pourrais vous donner bien d’autres noms mais il fait vraiment partie du patrimoine français. Ses chansons me touchent ! Notamment « Aimer à perdre la raison » ou encore « C’est beau la vie ». Il y a aussi « Ma France » qui est une déclaration d’amour à notre pays. Une très belle chanson.

WLCM – Quel acteur ou quelle actrice ?

N.M : Sans hésiter, Louis De Funès ! Sondage à l’appui je crois savoir qu’il est toujours l’acteur préféré des français plus de 30 ans après sa mort.

WLCM – Quel personnage historique ?

N.M : Napoléon Ier ! Je sais, ce n’est pas très original. Mais c’est un homme qui a tout construit de lui-même tout en ne faisant pas partie d’une lignée royale et qui a été trahit par la terre entière…

WLCM – Un plat gastronomique ?

N.M : Je suis très amateur de poisson. Donc tous les poissons blancs. Je ne sais pas si ça fait vraiment partie du patrimoine des plats traditionnels français… Je suis plutôt amateur de cuisine légère, pas de plats trop gargantuesques. J’aime bien sortir de table en ayant encore un petit peu faim.

WLCM – Quelle région ou ville ?

N.M : C’est difficile, il y’en a tellement ! Mais je dirais la ville de Bordeaux et ses environs. Depuis deux ans j’ai été amené à m’y rendre régulièrement avec ma femme. Il y a une certaine douceur de vivre que j’apprécie beaucoup.

WLCM – Un monument, un musée ?

N.M : De manière générale je suis plus attaché aux monuments vus de l’extérieur que de l’intérieur. J’ai d’ailleurs toujours préféré la vie en extérieur qu’à intérieur que ce soit dans mon métier, dans mes passions et dans mon art de vie. C’est la même chose pour les monuments, les musées et autres. Il y a un an, à l’occasion des jeux équestres mondiaux j’ai redécouvert l’Hôtel de ville de Caen en Normandie. C’est un bâtiment d’une splendeur absolue. Il s’agit d’un monument historique qui passe pour être, parait-il, le plus bel Hôtel de ville de France.

WLCM – Un sport ?

N.M : En tant que pratiquant j’ai une préférence pour le golf et le ski. En tant que commentateur, le tennis et le patinage artistique.

WLCM – Que pensez vous des journées du patrimoine ?

N.M : Je trouve ça formidable ! Tous les ans à France Télévision un bon nombre d’animateurs et journalistes sont conviés à faire visiter les locaux à des téléspectateurs qui viennent par milliers dès le samedi matin à 6 heures ! Samedi prochain je serai là comme tous les ans. Si on considère que France Télévision fait partie du patrimoine des français et je crois que c’est le cas, je me fais un devoir et un plaisir de faire visiter ces locaux. J’aime beaucoup aller vers les gens à cette occasion.

WLCM – La coupe du monde de rugby va commencer ce weekend. Pensez-vous que le rugby peut désormais être placé au même rang que le football en France ?

N.M : L’honnêteté pousse à dire qu’il y a encore un peu de chemin. L’ouverture de ce mondial de rugby est ce weekend mais la clôture est dans presque deux mois ! C’est beaucoup trop long à mon goût. La grande différence entre le rugby et le football, c’est qu’en football on peut penser qu’il y a une douzaine de pays qui peuvent s’illustrer et remporter éventuellement le trophée. Alors qu’en rugby il n’y en a que cinq au maximum. Le football est quand même un sport beaucoup plus international. La coupe du monde de rugby commence réellement en quart de finale. Ce qui n’est pas le cas du mondial de football.

WLCM – Comment allez vous vivre la coupe du monde ?

N.M : Avec passion à partir des quarts de final. Je ne suis pas très amateurs des matchs qui se terminent sur un score de 80 à 3. Je préfère des suspens historiques comme ce fut le cas il y a déjà quatre ans entre les All Blacks et la France avec un seul point d’écart et un dernier quart d’heure irrespirable. Pour moi, c’est ça le sport !

WLCM – D’après plusieurs sondages vous avez été élu le journaliste sportif préféré des français. Faites vous toujours votre métier avec autant de passion qu’au premier jour ?

N.M : Je crois que la réponse est dans la question. Le jour où je n’aurai plus cette passion je m’arrêterai. J’ai évidemment toujours cette passion qui m’anime. Mais elle m’anime dans toute ma vie ! Je pense pouvoir dire que je suis un homme de passion et de rencontres. J’ai toujours aimé aller vers les gens et je crois que c’est ce qui me caractérise.

Dear Nelson, j’ai bien peur que cet entretien ne touche à sa fin. Vous avez répondu aimablement, spontanément et passionnément ! Nous aurons peut être l’occasion de croiser votre chemin sur un court, un stade, une patinoire, à Bordeaux, à l’Hôtel de Ville de Caen ou tout simplement durant les journées du patrimoine. En attendant, nous attendons votre bonne humeur aux prochains rendez-vous du petit écran. À vous les studios !

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *