TOP
Le tournesol Anaïs Aidoud

On était à la projection du court métrage « Le Tournesol » d’Anaïs Aidoud

Il y a quelques semaines, la comédienne et humoriste Anaïs Aidoud présentait son premier court métrage, Le Tournesol réalisé par Arnaud Mizzon. Projetée à L’Arlequin, cette comédie romantique nous plonge au cœur d’une rencontre imprévue : celle d’un médecin en plein burn out (JoeyStarr) et de Voulzy (Anaïs Aidoud), trentenaire prête à tout quitter pour s’engager dans une mission en Antarctique. Retour sur cet événement d’une folle douceur.

19h. 6ème arrondissement de Paris. Devant L’Arlequin, une petite foule attend impatiemment l’ouverture des portes du cinéma. Dans la file d’attente, on reconnaît très vite une jeune comédienne au sourire éclatant, Anaïs Aidoud. C’est une pile électrique. On la voit rejoindre ses proches et ami.e.s venus assister à la projection pour les prendre dans ses bras.

19h10. JoeyStarr, lunettes de soleil, débarque en trottinette électrique et se gare devant le cinéma. La séance va bientôt débuter. Les spectateur.rice.s sont invité.e.s à descendre les marches rouges pour se rendre dans la salle de L’Arlequin. Quelques minutes s’écoulent, les derniers retardataires prennent place : « Le problème avec les courts métrages c’est que, si les gens sont en retard de dix minutes, ils ratent la moitié du film », plaisante Anaïs, micro en main. A sa joie débordante, se mêlent émotion et adrénaline. C’est la première fois que son court-métrage est projeté sur grand écran.

Je voulais raconter une émotion

« Prends ton temps, c’est le tien », lui souffle le réalisateur lyonnais Arnaud Mizzon, à ses côtés. Alors que JoeyStarr se lève pour les rejoindre sur scène, Anaïs Aidoud lance : « C’est son premier court métrage, on peut l’applaudir ». Tout le monde rit, JoeyStarr le premier.

Pour ce court métrage, la jeune scénariste a choisi d’écrire une comédie. Un genre qui pourrait paraître « ringard » selon Anaïs mais qu’elle a revisité pour en faire une œuvre sincère sur une rencontre : « Je voulais raconter une émotion. Alors, pour ce film, on a tourné au plus près des acteurs », conclue-t-elle.

JoeyStarr et Dani à l’écran 

Tous les trois regagnent ensuite leur place. Le silence s’installe alors que le court métrage commence. Il s’ouvre sur une jeune femme, tête plongée dans une baignoire remplie de glaçons. Elle s’entraîne pour partir en mission, direction l’Antarctique. Alors qu’elle s’apprête à tout quitter, elle tombe accidentellement sur un médecin en plein burn out (JoeyStarr). Une rencontre qui remet tous ses projets en question. Pour Le Tournesol, Anaïs Aidoud s’est entourée d’artistes de talents notamment la chanteuse Dani, la comédienne Séverine Warneys ou encore le musicien Joseph Chedid qui a composé la musique de ce court métrage. 

 

Les applaudissements retentissent dans une salle comblée par cette projection. Emus, Anaïs et Arnaud reprennent le micro pour remercier chaleureusement tous ceux qui ont participé à ce projet et qui les ont soutenus, notamment Léo Domboy, attaché de presse de la comédienne. Le visage radieux, Anaïs annonce : « Comme j’ai une famille du Nord, j’ai pensé à un petit pot avec des bières, du chocolat, du jus de pomme ».

« On fait un métier de souvenirs et ce soir, on s’en est offert un superbe »

« C’est une chance de le présenter dans une salle de cinéma », s’enthousiasme Anaïs, verre à la main. D’autant que L’Arlequin représente beaucoup pour elle. Lorsque la jeune comédienne est arrivée à Paris, elle logeait dans une chambre de bonne située sur l’île Saint-Louis, non loin de la salle de cinéma : « Lorsque je leur ai envoyé le scénario, ils ont tout de suite accepté de le projeter, confie Anaïs. Les cinémas soutiennent les courts métrages. Ils savent qu’on fera potentiellement un long, donc ils veulent nous accompagner pour la suite, c’est un peu une famille ».

Dans la foule, on croise Arnaud Mizzon, ravi, lui aussi, de cette soirée : « On fait un métier de souvenirs et ce soir, on s’en est offert un superbe. Pendant le tournage, je retiendrai le niveau de travail de Joey Starr, un comédien humble qui a envie que le film marche. Et puis, j’ai pris énormément de plaisir à travailler avec ces gens incroyables ! », se remémore le réalisateur. « Et nous aussi ! », lui répond Séverine Warneys, comédienne qui interprète la secrétaire du médecin. « C’était formidable, poursuit-elle. J’avais hâte de voir l’accueil parisien ! ».

 

« Audacieuse », « folie douce », « travailleuse ». Tous ces mots sont prononcés par celles et ceux qui parlent d’Anaïs Aidoud. Ce projet la mènera loin, puisque Le Tournesol est déjà en route vers de nombreux festivals : « On va tenter notre chance aussi ! s’exclame Arnaud Mizzon. Et puis, on aimerait en faire un long métrage. Les personnages sont tellement haut en couleurs que l’on peut raconter plein de choses sur leur background ». On a hâte !

©Le Tournesol – Anaïs Aidoud/Arnaud Mizzon