TOP
Audrey Gagnaire Tej par texto @frankieallio

Rencontre avec Audrey Gagnaire aka « Tej par texto »

A l’ère du numérique, certaines  personnes n’ont pas le courage, ni l’envie de terminer une relation. Alors rien de mieux qu’un petit texto plus ou moins argumenté pour parvenir à ses fins. En 2019, Audrey Gagnaire crée le compte Instagram Tej par Texto. Deux ans et 230k followers plus tard, elle en a fait un livre Tej par texto : l’art de la rupture 2.0, aux Leduc.s. Éditions. Interview avec la créatrice qui compile les meilleurs des pires échanges numériques.

Pouvez-vous nous raconter la genèse de ce compte qui célèbre ses deux ans cette année ?

La genèse vient d’une expérience personnelle suite à une relation qui a mené a du ghosting* assez récurrent. J’avais trouvé étrange que cela prenne autant de place dans ma vie. Je me posais trop de questions sur les raisons de son silence, me demandant même ce que j’avais fait ou quand il allait répondre. En gros, tout le côté malsain de la relation par texto. 

Suite à cela, j’ai voulu en faire un compte Instagram afin de mettre sur la place publique tous ces désagréments causés par le numérique notamment via les applications de rencontre et les réseaux sociaux.

 

Extrait du livre Tej par texto : l’art de la rupture 2.0 d’Audrey Gagnaire © Éditions Leduc.s

Comment arrivez-vous à organiser votre quotidien entre votre travail et la gestion de ce compte ?

Je fais des doubles journées. J’ai un travail dans le digital pour une agence de communication. À côté, je me réserve un moment pour prendre le temps de lire la cinquantaine de textos que je reçois tous les jours. Ensuite, je fais une sélection pour traiter ce que j’estime être le plus pertinent et cocasse pour l’éditer sur le compte. Au départ, Raphaëlle et moi étions derrière @tejpartexto mais elle est partie sur d’autres aventures. Je gère toute seule le compte désormais. 

Même si les captures d’écran sont postées anonymement, avez-vous eu des éventuels soucis de la part de personnes qui se sont reconnues ?

Non, je n’ai pas eu de soucis même si certains ont dû se reconnaître dans les échanges. J’ai une communauté qui est bienveillante. Les gens sont là pour discuter autour des publications. Je peux continuer à faire vivre ce compte sans soucis.

Vous avez réalisé le livre Tej par texto : l’art de la rupture 2.0. Comment la collaboration s’est-elle effectuée avec les éditions Leduc ?

Ils m’ont approchée en décembre 2019. On ne savait pas encore sur quel format on allait le sortir mais c’est un projet qui m’a tout de suite plu. En plus, c’était la première fois qu’on me proposait quelque chose de complet. 

Je me posais trop de questions sur les raisons de son silence, me demandant même ce que j’avais fait ou quand il allait répondre

La partie où je devais faire des choix parmi tous les posts était bien plus compliquée. Je devais prendre les plus percutants et les plus originaux pour en faire plusieurs thématiques. J’ai concocté tout cela pendant le premier confinement ce qui tombait à pic pour moi. C’était une belle partie de plaisir.

Avez-vous déjà été « Tej par texto » ou l’avez-vous fait pour quelqu’un ?

Oui, évidemment je me suis fait « Tej par texto » et plus d’une fois d’ailleurs. Je pense qu’il est de plus en plus compliqué de trouver quelqu’un de nos jours à qui cela n’est pas arrivé. Après oui, j’ai déjà « Tej par texto ». C’est pour cela que quand je traite du sujet, j’essaie toujours de dire que c’est une question de bonne intelligence. Si tu fréquentes quelqu’un depuis deux semaines, c’est plus facile qu’une relation de trois, quatre ans.

J’ai voulu faire un compte Instagram afin de mettre sur la place publique tous ces désagréments causés par le numérique notamment via les applications de rencontre et les réseaux sociaux

Le plus important, c’est de rester poli et de ne pas être dans la méchanceté. C’est justement ce qui me fait peur avec les plateformes numériques. On dirait que dès qu’il y a un téléphone, on se donne le droit d’agir de manière plus décomplexée.

Des futures collaborations sont-elles à prévoir ?

Je suis assez partante pour les projets qu’on peut me proposer. J’essaie d’être proactive là-dessus. J’ai une collaboration avec un compte Insta assez en vue mais je ne peux pas en dire plus. Je planche actuellement sur un projet de série pour transposer ce compte sur un format audiovisuel. Selon moi, ce serait la plus belle consécration pour ce compte.

 

Extrait du livre Tej par texto : l’art de la rupture 2.0 d’Audrey Gagnaire © Éditions Leduc.s

Quels sont les autres comptes Insta que vous aimez particulièrement ?

J’aime beaucoup les comptes en mode humour noir comme @saraconnard, @yugnat999 et les comptes d’humour de situations décalées comme @cecile_hoodie, @giuliajrosa et @giuliahartz.

Quel objet culturel recommanderiez-vous pour tenter d’oublier au mieux une rupture douloureuse ?

Le nouvel album QALF Infinity de Damso. J’adore cet artiste et son univers musical. Pour se changer les idées, il n’y a rien de mieux que cette pépite.

 

Extrait du livre Tej par texto : l’art de la rupture 2.0 d’Audrey Gagnaire © Éditions Leduc.s

Retrouvez tous les textos de rupture sur le compte Insta et Facebook de Tej par texto.

* Le ghosting est l’acte qui consiste à mettre fin à une relation avec une personne en interrompant sans avertissement ni explication toute communication et en ignorant les tentatives de reprise de contact de l’ancien partenaire [n.d.l.r]

©Photos de couverture : @frankieallio