TOP

Yassine Hitch et Booder sans voix

Les humoristes Booder et Yassine Hitch ont réalisé une pastille comique intitulée Yassine Hitch et Booder sans voix. Postées sur leurs comptes insta, ces vidéos en noir et blanc mettent en scène les deux comédiens dans des situations risibles et burlesques.

Pendant le confinement, Booder et Yassine Hitch ont tourné une mini-série au comedy club le Paname Art Café. Réalisées en vitesse accélérée, ces vidéos se présentent comme des films muets noir et blanc. Une petite musique d’ambiance rythme les épisodes et ponctue chaque gag cocasse.

Coup de cœur artistique mutuel

Yassine Hitch et Booder se sont rencontrés au Paname Art Café : « J’ai vu Yassine Hitch joué à maintes reprises dans ce comedy club, se remémore Booder. J’ai trouvé chez ce jeune garçon, un côté pétillant et une fraîcheur nouvelle. Et puis, il a une grande force en mime ».

 

 

Quant à Yassine Hitch, il regardait les spectacles de Booder à la télé quand il était petit. Admiratif de cet humoriste, il se souvient de la première fois où ils se sont parlé : « Dès qu’on s’est vus, le feeling est tout de suite passé. Il m’a d’emblée donné des conseils, c’est vraiment quelqu’un de bienveillant. Ce que j’aime aussi chez Booder, c’est qu’il kiffe tout ce qu’il fait. Et puis, il est trop fort, il est très efficace et juste ».

Les deux stand-uppers partagent des références artistiques communes : « J’ai toujours adoré Charlie Chaplin, raconte Yassine Hitch. Et James Thierrée, un de ses petits-fils. J’allais voir ses spectacles tout seul au théâtre à Mulhouse ». Booder évoque aussi « Charlot » et ajoute « Je m’inspire également de Benny Hill, de Fernandel ou de Louis de Funès dans Le Grand Restaurant ».

Cap ou pas cap ?

Née d’une vanne, l’idée était de faire des pastilles humoristiques en duo dans la veine de Laurel et Hardy : « A la base, c’était un défi, évoque Booder. On s’est dit : « t’es chiche de le faire ou pas ? ». On l’a réalisé pour s’amuser et puis ça a bien pris sur les réseaux sociaux ». Fort de son succès, ce concept compte neufs épisodes qui totalisent plus de 300 000 vues cumulées.

 

 

Privés de leur lieu de travail, les humoristes tentent de s’adapter à la situation actuelle en se réinventant continuellement : « En ce moment, on ne fait rien alors il faut se renouveler et créer, constate Booder. On essaie aussi de ne pas s’ennuyer artistiquement ».

Duo de choc

Pour chaque vidéo, Yassine Hitch et Booder se réunissent autour d’une table pour mettre à plat leurs idées : « D’abord, on trouve la chute de la blague, décrit Booder. Et puis on construit autour, ajoute-t-il. C’est une surenchère de bêtises, d’idées bizarres, de blagues. Si ça nous fait marrer, on le fait ».

 

 

Entre l’écriture de la vidéo et le tournage, une heure s’écoule. Un temps relativement court puisque les pastilles ne durent que quelques secondes. : « Ce sont des vidéos d’une minute max qui sont destinées à Instagram ou aux réseaux sociaux, explique Booder. Aujourd’hui, les gens n’ont pas le temps de s’attarder sur une vidéo donc il faut aller vite, que ce soit drôle et que la situation soit vite comprise ».

Tout le monde participe, même Harlem !

Tournées au Paname Art Café, ces pastilles humoristiques sollicitent toutes les personnes présentes au comedy club : « Lorsque l’on réalise ces vidéos, on demande à ceux qui sont sur place et qui veulent bien se prêter au jeu, de participer, révèle Booder. Il y a eu des gens connus comme Djimo ou Ahmed Sparrow mais aussi des cuisiniers, des serveuses, et même Harlem, le chien du Paname. C’était marrant parce que je faisais le montage de la vidéo et 20 minutes après, je montrais le résultat à tous ceux qui avaient participé. Ça les faisait rire de se voir ».

 

 

« C’est une bonne ambiance et tout le monde joue le jeu », ajoute Yassine Hitch. Des idées plein la tête, les deux humoristes prévoient de nombreuses vidéos pour cette nouvelle année 2021. On attend avec impatience ! 

Vous pouvez retrouver les neuf épisodes de la mini-série Yassine Hitch et Booder sans voix sur les comptes insta de yassine.hitch et de booder_officiel.

©Capture d’écran Yassine Hitch et Booder sans voix