Kévin et Tom: un duo à lui seul

Kevin et Tom

Il est 16 heures, dehors il fait moche. Au lieu de passer ma soirée à regarder pour la vingtième fois « Le journal de Bridget Jones » avec un pot de Nutella entre les mains, je décide de mettre le nez dehors. C’est l’occasion ou jamais d’aller faire un tour au théâtre ! Mais à une seule condition : rire !

Voilà qu’à 19 heures pétantes, je me retrouve assise dans le public du Théâtre Edgar. L’ambiance est intimiste, on s’y sent bien. Comme à la maison. Ce soir, j’ai troqué cette bonne vieille Bridget pour un duo de jeunes hommes : Kévin et Tom.

Le rideau s’ouvre et c’est parti pour une heure de show ! Et quand je dis show, je pèse mes mots.

Je comprends mieux le titre du spectacle sur l’affiche : Tom et Kévin « un duo à lui seul ». C’est clair, ils ne sont pas tous seuls dans leur tête ! Le public se fait balader de personnage en personnage. De vraies montagnes russes ! Il faut clairement attacher sa ceinture pour passer d’un prof de comédie musicale à un serveur gay qui se transformera ensuite en gendarme un peu limité ! Ils réalisent à deux des sketchs qui auraient pu être joués à quatre ou cinq et c’est justement ce qui devient hilarant. Les sketchs se suivent mais ne se ressemblent pas. Il n’y a pas de ligne directrice flagrante, juste quelques petits clins d’œil entre chaque scénette.  Les thèmes abordés sont complètement différents les uns des autres. Pas ou peu de costumes. Quelques accessoires font très bien l’affaire puisque le jeu des comédiens fait amplement le reste. Leur jeu est fluide ils ne font qu’un !

La grandeur du théâtre est à échelle humaine, du coup, le spectacle peut très vite devenir interactif. Le public croit être tranquillement spectateur jusqu’à la fin du spectacle, quand soudain…pour les besoins d’une comédie musicale, ils ont besoin d’une troisième personne ! Mais, je ne vous en dirai pas plus… surprise !

Des rafales de jeux de mots, du chant, de la danse. Bref, ils m’ont emmené dans leur Broadway à eux.

Une heure de rire, ça passe très vite. Contente d’avoir découvert ce duo et la soirée se prolonge.

J’avais envie d’en savoir un peu plus sur l’univers de ces deux comédiens. Je suis donc allée à la rencontre de Kévin Lévy et Tom Leeb. Aussi complices sur les planches que dans la vie, ils me racontent leur parcours avant leur rencontre en 2013. Kevin sort d’une école de comédie musicale et a écrit quelques programmes courts pour la télévision. De son côté Tom est parti aux Etats Unis juste après le BAC pour faire plusieurs écoles ( cinéma et comédie musicale ). Je fais donc affaire a des artistes complets.

Finalement, je me rends compte que ce spectacle est arrivé tout naturellement à eux.

Kévin et Tom : « Au départ, on voulait écrire des sketchs pour la télé, faire de l’image. Et finalement  on a voulu directement passer devant le public, sans filtre. »

Ils ont une écriture travaillée et des dialogues percutants qu’ils ont écrits ensemble.

Kévin et Tom : « Pour écrire à deux, on imagine une situation et on part dans un délire à deux, ce qui donne lieu a des  textes qui ont du sens mais à des dialogues assez surréalistes. Après on aime bien improviser de temps en temps. Ca permet de ne pas graver le spectacle. »

Tom est inspiré par un humour plus anglophone, notamment par Jim Carrey, alors que Kevin avoue préférer l’humour français comme Elie Kakou ou encore les Inconnus.

Le mélange de ces deux artistes est donc détonant sur scène comme à la vie. Complices, drôles et atypiques. Un duo à lui seul, qu’il ne faut pas absolument pas rater.
Retrouvez-les du samedi au lundi au Théâtre Edgar ! 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *