L’Édito

Edito

Happy new Friday !

Fin décembre a lancé le décompte… Et la transition annuelle, comme chaque année, prépare son petit effet. Car oui, il faut patienter 12 longs mois semble-t-il pour se voir enfin ouvrir les yeux sur des situations qui nous empoisonnent l’existence et prendre enfin le pas vers le changement. Pour d’autres, c’est le changement qui s’impose. Les émanations de nouveautés qu’engendre le passage d’une année à l’autre, nous aspirent dans ce tourbillon transitoire et surtout illusoire. 

L’heure des bilans a sonnée ! Alors, à vos bonnes résolutions et autres décisions drastiques ! À vos régimes et abonnements aux salles de sport ! À votre énième sevrage tabacologique ! À vos déclarations sentimentales et familiales ! À vos prises de conscience tardives et éphémères ! À vos ruptures contractuelles ! À vos démissions ! À vos engagements ! À vos rémissions ! À vos espoirs !

La fausse volonté se maquille avec les paillettes et nos bulles de champagne, nos désirs se faufilent à travers notre raison et l’engouement s’allie au courage le temps d’une cigarette (aller, une cartouche, on laisse passer la 1ère semaine) et le soufflé retombe accompagné de notre routine et de notre sobriété. 

La nouvelle année n’est que l’excuse que l’on attend pour se donner l’impulsion. L’important c’est de prendre la bonne direction et de trouver son rythme. Comme un certain Jean nous le répétait souvent en primaire, « Rien ne sert de courir, il faut partir à point ». Alors, si tu te rachètes un paquet de clopes le 1er samedi soir venu, que tu craques sur une tablette Milka devant Netflix, que tu te réabonnes à WOW (« World of Warcraft » pour les inuits), que tu annules l’entrainement avant même de quitter le bureau ou que tu retournes flâner sur le profil de ton ex…range ton fouet et tes lanières et reporte la flagellation au 31 février (oui, y en a pas, c’est ça l’idée. Alors pose on te dit, oui le cutter aussi). La rechute n’est pas un échec, mais juste le signe d’un démarrage anticipé. Reprends ton souffle, change de chaussures et très vite tu ne transpireras même plus ! 

Et si de ton côté tu regardes les autres courir tes chaussures à la main, c’est que ton impulsion viendra le 14 mars ou le 3 juillet. Pour certains le changement, « c’est maintenant ». Alors qu’en fait, le changement c’est seulement quand on le décide. 😉

Love 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *