Les aristo’ : le duo musical déjanté met une ambiance de folie au Réservoir!

Le 6 avril dernier, nous assistions à la salle du Réservoir à Paris, à un concert complètement fou, mêlant musique et comédie: le concert des aristo’. Ce duo formé en 2014 est composé de Claire-Marie BRONX et Jérémy PLANK, deux brillants musiciens formés au conservatoire et l’école de comédie musicale. Dès notre arrivée, nous pouvions constater une longue queue, pour cet évènement. La salle affichait d’ailleurs complet. 

Une caricature de la noblesse rythmée par les classiques de la chanson française 

Sur scène, Claire-Marie et Jérémy incarnent un couple d’aristocrates, élégants et déjantés, La Marquise de Bingen et le Baron de Curcel. Pour mieux comprendre ce choix de personnages, il faut repartir sur leur première rencontre. C’est au cours d’une soirée mondaine, que leurs chemins se sont croisés.  « Intrigués et inspirés par le monde de la noblesse », ils ont décidé de former ce duo de personnages « complètement déglingués » pour décortiquer et se jouer avec humour et musicalité, munis d’un violon et d’un piano,  des codes de la noblesse française. 

Dans un cadre au style baroque de la salle du Réservoir, qui collait parfaitement avec l’univers du duo, le public a assisté,  pendant une heure, à une caricature de la noblesse brillamment dressée et rythmée par les classiques de la chanson française.  Elevés tous deux avec du Brassens et du Piaf, ils nous refont découvrir avec fraîcheur, le patrimoine musical français. Mais Claire-Marie et Jérémy ne sont pas simplement interprètes. Ils composent également leurs propres chansons. 

Les jeux de mots, les symboles, les jeux de lumière, la mise en scène ont ingénieusement été réfléchis pour illustrer un décalage, entre les règles de conduite de la noblesse et les personnages incarnés. Nous notons par exemple, un passage, où le Baron de Curcel tout en s’exprimant selon un vocabulaire riche et soutenu, boit à même la bouteille, geste qui contrevient à la déontologie de la noblesse.  

 En interagissant avec le public, le duo aborde également avec une bonne dose d’humour et de folie,  des thèmes universels et même existentiels comme, les relations hommes-femme ou encore notre raison d’être sur terre. A la question « Pourquoi on est là ? », ils révèlent, « la vérité » : « Nous sommes là, pour se faire des bises! », ce qui a conduit à un fou-rire général et à un échange de bises dans toute la salle.

Claire-Marie BRONX et Jérémy PLANX, interprétant à la demande du public, « Alors on danse » de Stromae.

Du métro aux grandes salles : Une véritable Success Story 

Pour Claire-Marie et Jérémy, nous pouvons parler de Success Story. Avant de faire vibrer les grandes salles de concert, c’est dans le métro que l’aventure a commencé. « C’est la meilleure école! » soulignent les artistes. Tout en se consacrant à leurs nouvelles compositions, notre duo d’aristo’ prévoit pour cette année, de nombreuses surprises. Leur participation au festival de Monluçon est notamment programmé pour cet été.

Pour résumer en quelques mots, le concert des aristo’, c’est la sortie idéale, pour rire, apprécier de la bonne musique et réfléchir! 

Vous devez sûrement penser, que notre article est déjà bouclé… Eh bien non! 

Le bonus du Mag : La rencontre d’Eloïse Salina 

 Notre sortie a été l’occasion de rencontrer sur place, Eloïse Salina, une artiste peintre parisienne. Fréquemment invitée à des évènements, pour croquer, elle était ainsi présente, ce soir là, pinceaux et tubes de peinture à la main,  pour croquer en direct, Claire-Marie et Jérémy, pendant leur prestation. Nous n’avons pas manqué d’immortaliser son travail, afin de vous le faire partager. 

eloise

 

 

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *