Lisa à la recherche de son chevalier…

Trop bonne, trop conne oui ! 

Devise que semble défendre Lisa Chevallier (avec deux « l » oui, attention) tout au long de son spectacle. Adoptant un fil conducteur plutôt bancal, mais que sa fraicheur nous fait lui pardonner, cette jeune humoriste nous balade dans son univers déjanté de jeune femme désabusée par sa vie qu’elle juge médiocre et dénuée d’aventure. Son personnage est attachant et, bien qu’elle tente de nous la jouer « reine des connes », loin de se laisser berner par n’importe quel minot à pull Jacquard. Les sketches défilent et nous convainquent tableau après tableau. Les références et la personnalité de la comédienne nous séduisent par leur singularité et leur identité. On est loin des références sociétaires classiques, loin de la trentenaire prête à tout, loin du schéma de stand up à l’américaine. Lisa nous ramène vers un spectacle à sketches qui peine pourtant à s’assumer en tant que tel. Tout ne se lie pas franchement mais tout vient nous surprendre, alors l’appréciation ne perd pas de degré. Mais le regret traduit la frustration. 

Certaines choses peuvent peiner un regard assidu aux spectacles, notamment devant l’évolution de la comédienne qui prend encore ses marques sur scène et une écriture qui se dessine encore. Mais un jeune spectacle qui a démarré en trombe seulement cet été, reste en rodage encore bien longtemps avant de trouver un encrage définitif ou un épuisement de matière pour ensuite changer de matériau. L’épanouissement grandissant de cette artiste est pétillant et nous gorge de plaisir. 

lisa-chevallier-FNAC-624091On parvient à passer au-dessus de tests parfois glissants et maladroits, mais l’humeur enfantine et généreuse de Lisa emporte notre jugement au-dehors du théâtre pour nous laisser apprécier un spectacle efficace que l’on viendra inspecter avec tendresse et une attention régulière pour se laisser surprendre par une ascension prometteuse. 

Lisa, son destin lui appartient et s’écrira avec vous. 

À la Comédie des 3 Bornes tous les lundi à 21h30 jusqu’au 28 décembre. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *