Marie S’Infiltre sur vos écrans

AFP PHOTO / LOIC VENANCE

Vous avez certainement du la découvrir lors des dernières présidentielles, avec son reportage où elle rencontrait des militants du Front National. Marie s’infiltre excelle dans l’art de la provocation. Cette comédienne, qui aurait pu faire de grandes études, a pourtant choisi la voie artistique. Alors qu’elle prépare son premier seul en scène, nous sommes allé à la rencontre de cette gentille trolleuse.

Comme prévu, la 70eme édition du festival de Cannes n’a pas brillé par son originalité. Et pourtant un petit événement est venu égayer ce rendez-vous incontournable des « professionnels de la profession ». En effet, lors de la montée des marches, une festivalière a réussi à faire parler d’elle. Son idée simple et efficace : écrire sur son dos une  annonce où il était écrit « Cherche rôle » avec son numéro de téléphone. Les photos ont fait parler d’elle, au point que Le Figaro et le Huffington Post ont relayé cette astucieuse initiative, sans préciser qui était la fameuse comédienne.

Derrière ce coup de communication digne des plus grandes agences de pub, on retrouve Marie, une comédienne très audacieuse. Cette dernière nous raconte comment elle a effectué ce tour de passe-passe  : « J’ai deux copines qui sont allées à la Mairie de Cannes pour retirer des invitations. Une a donné un mauvais nom, pendant ce temps l’autre regardait la liste pour trouver un nom. Elles sont ressorties pour me dire quel nom je devais donner. C’est tombé sur celui d’un acteur. Je me suis venue ensuite et me suis présentée comme son agent. Elles ont explosé de rire. « Mais attends la personne que vous citez a gagné ses invitations à la loterie, c’est un Cannois. » J’ai fait un scandale. Finalement, après trois heures de négociations, j’ai pu obtenir les places, » se souvient la Facebookeuse.

Un capacité innée pour taper l’inscruste

Avant de troller le festival de Cannes, Marie s’est fait connaître, avec ses reportages en infiltré qu’elle diffuse depuis un an sur les réseaux sociaux. Dans ses vidéos, elle va à la rencontre d’un public varié, comme les fans de manga ou les militants politiques de tous bords. Une faculté à taper l’incruste qui est même un mode de vie pour elle. « C’est un personnage qui est naturel pour moi car je m’incruste toujours. Je suis une usurpatrice née. Je suis toujours illégitime quelque part, donc toujours en mode incruste et je me sens très bien », confesse l’intéressée.

Avant de tenter sa chance dans le monde de la comédie, Marie a fait Sciences-po. Elle devait faire l’ENA mais a privilégié l’artistique et la comédie. Pour sa première vidéo, elle choisit de s’attaquer à un sujet qui fait polémique : l’installation prévue d’un camp de migrants dans le 16eme arrondissement. Une démarche totalement cohérente avec sa vision des choses : «J’aime aller dans tous les milieux sociologiques, dans le but de faire un éventail de pleins de personnages différents. Avec une performance de comédienne. Ce qui plaît le plus c’est taper sur les méchants mais j’aime bien aussi taper sur les gentils. J’essaie de me dégager au plus de mes préjugés dans ces vidéos. Mon but serait de pouvoir se moquer de tout et tout le monde.», affirme Marie.

Le théâtre comme objectif à long terme

Outre les migrants, Marie peut jouer la Frontiste avec les supporters de Macron, même si elle peut s’attaquer à des sujets plus légers comme celui de la Japan Expo, la journée mondiale du cannabis, voire un concours canin. Reste que ces vidéos sont une étape pour l’artiste, qui se produit désormais sur scène. Ce fut chose faite en mars dernier pour la deuxième édition du Festival de l’humour juif. Jonathan Ganem qui organise cet événement revient sur cette découverte : « C’est un ami qui m’a conseillé de la suivre, j’ai regardé toutes ses vidéos. Quand j’ai voulu monter mon spectacle, je me suis dit que je pouvais pas diffuser une de ses vidéos sinon je perdais l’attention du public. Elle a donc fait un sketch que j’ai découvert le jour des répétions .»

Une performance scénique qui pourrait lui permettre ainsi de se former au théâtre, son objectif à long terme : « Je ne suis pas quelqu’un de drôle à la base ni à l’aise sur la forme stand-up. J’incarne plus des personnages. J’essaie de travailler sur le rythme. J’ai une bonne capacité à réunir des univers différents. C’est un exercice génial. En plus, c’est parfait pour la technique et l’articulation. » En attendant de la voir, on l’espère sur les planches d’un théâtre, comme celui de l’Odéon, vous pourrez la retrouver dans son seule en scène au Théâtre des feux de la rampe.

 

marie s'infiltre

 

 

 

 

 

Retrouvez Marie S’Infiltre le 10 juillet, au Théâtre des feux de la rampe.

Sinon allez sur sa chaîne YouTube ou sa page Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *