Marina Cars, un tigre dans le moteur

« Si vous tapez  Marina Cars sur Google, vous avez de fortes chances de tomber sur des photos de putes sur des voitures ».

Ça, c’est ce qu’elle dit.

Pourtant, je peux vous garantir qu’en revenant de son spectacle, j’ai quand même tapé son nom sur le moteur de recherche. Parce qu’une petite heure avec Marina Cars ça ne m’a pas suffi !

Vous savez, c’est un peu comme quand on met la main dans la poche de fraises Tagada. On en mange une, et après on ne peut plus s’arrêter !

Et bien son one woman show, c’est exactement la même chose !

C’est rose, c’est girly, c’est sucré et pétillant !

 Il y a l’acidité et le piquant du début que l’on retrouve avec des personnages caricaturés mais toujours imités avec un fond de vérité.

Elle grossit le trait sans accessoires et sans artifices. Ses seuls instruments sont sa voix, son corps et de temps en temps un petit craquage musical. Il faut l’avouer, ça pique un peu pour tout le monde. C’est le bal des clichés, mais revisité : la religion, la famille, les parisiens,  le public se sentira forcément concerné, au moins une fois.

Le conducteur de son spectacle ? Les femmes qui ont marquées sa vie.

Marina Cars n’a aucune limite. Pour elle, passer d’une conseillère d’orientation dépressive et nymphomane à une imitation parfaite de Monica Bellucci, c’est easy !

Toutes les générations sont représentées dans ce spectacle. Elle se glisse aussi bien dans la peau d’une ado insupportable que dans celle d’une grand-mère, un brin raciste.

Comment résister quand le Théâtre des 3 Bornes se transforme en boite de nuit, avec sous nos yeux LA clubeuse type qui danse en mini shirt !

J’ai adoré détester tous les personnages qu’elle nous a présentés. Certes avec piquant. Mais surtout avec une belle fraicheur et une énergie qui vous embarque immédiatement.

Marina Cars est pétillante ! Pendant une heure, j’ai mangé toute la poche de fraises Tagada. J’y ai trouvé de l’acidité mais aussi de la douceur, du sucré et beaucoup d’autres saveurs.

Du piquant dans la moquerie, de la douceur dans la féminité et le sourire avec lequel elle joue. Quant aux autres épices, elles étaient présentes tout au long du spectacle.

vz-BBF46204-D767-4465-9EF7-0E1DCA25F321Le temps d’une heure, j’ai eu l’impression d’être embarquée par l’âme d’une enfant qui a envie de nous faire voyager dans le monde des adultes.

C’était un régal pour les papilles et un feu d’artifices pour les yeux ! Une petite gourmandise de spectacle à ne pas rater !

 

Retrouvez-là tous les mercredis à 19h, à la Comédie des 3 Bornes !

 

 

   

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *