Ophir en délire permanent

ophir-showman
Crédit Photo : David Twist

Actuellement à l’affiche avec son spectacle Ophir en délire, le comédien Ophir Azoulay propose un jeu audacieux. Ce comédien a commencé dans les fêtes de famille, avant de quitter son Lyon natal pour tenter sa chance à Paris. Un parcours classique pour cet humoriste qui se veut excentrique.

Quand il déboule sur scène, Ophir Showman ne vient pas pour s’économiser. En effet, l’humoriste enchaîne les vannes, sans temps mort et gesticule en permanence. Il attaque direct dans le registre de l’autodérision concernant sa condition de « juif et pauvre ». Un statut qui le pousse à être fasciné par la réussite des Qatariens. 

Du haut de son mètre 90, il gesticule et balance les vannes sans temps mort. Toujours sur le registre de l’argent, il parle des voyages bons marchés sur les compagnies low-cost ou les voyages en blablacar. 

Dernière partie du spectacle, c’est l’heure de parler chanson française avec au menu : Maître Gims en passant par Christophe Maé. Pour conclure, il nous parle d’une de nos addiction favorites : les réseaux sociaux avec les coach sportifs d’Instagram et les cliniques de désintoxication des réseaux sociaux.

Une vidéo d’Ophir

Le comédien lyonnais s’est découvert une passion pour la scène lorsque sa mère l’emmène voir Elie Kakou. A l’époque, il avait 12 ans : « Quand Je l’ai vu sur scène. J’ai dis a ma mère ‘’Attends, il a payé les gens pour qu’ils viennent rigoler. Elle m’a répondu que c’était nous qui l’avions fait. C’est là que j’ai compris que c’était un métier. Quand j’avais vu comment il habitait les personnages. On voyait qu’il y avait cette dinguerie en lui. »

Une appétence pour la comédie qu’il a aussi développé grâce à son milieu familial, déclare l’artiste : « Nous avons des origines juives-marocaines. On passait notre temps à faire des blagues notamment pendant les fêtes. Nous étions 40 personnes en même temps, donc il y avait un grosse ambiance »

Des membres de se sa famille qui vont même lui permettre de ses faire ses premières scènes : « Comme mes oncles étaient chanteurs et qu’ils avaient un orchestre, ils me laissaient monter sur scène quand ils faisaient des concerts. C’est là que j’ai fait mes premières blagues, » rembobine Ophir.

Après plusieurs fêtes où il se produit, Ophir se décide a prendre des cours des comédies : « Je suis passé au Cours Florent et à l’Actor Studio et des cours d’improvisation dans un troupe Lyonnaise.  J’ai commencé par du théâtre classique. »

Outre Elie Kakou, on retrouve du cinéma aux gags très visuels parmi ses références : « J’ai toujours aimé la comédie, les films. J’adorais les films de Jim Carrey, Charlie Chaplin, Laurel et Hardy, en fait tous les gags visuels. L’humour caricatural qui sort du commun des mortels. J’aime la folie. » 

Concernant ses projets, le stand-upper va continuer à jouer son spectacle à la rentrée, notamment au Théâtre de Dix heures. Il est également à l’affiche de la pièce Mariage à Ranger, dans laquelle il a un rôle. Sans oublier ses vidéos sur Internet.

ophir-showmanmariage-a-ranger

• Retrouvez Ophir Showman dans son seul en scène Ophir en délire

• Il est également à l’affiche de la pièce de Théâtre Mariage à Ranger. Du jeudi au dimanche au théâtre Le Passage Vers Les Etoiles 

• Ophir sur Facebook et Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *