TOP
AbracadaPod Jean et Francis Veber

AbracadaPod, Francis et Jean Veber décortiquent la comédie Coup de tête

Le podcast AbracadaPod permet aux spectateurs d’entrer de plain-pied dans le processus de fabrication d’un film. Dans cet épisode, le réalisateur et scénariste Francis Veber revient avec son fils sur la production de Coup de tête sorti au cinéma en 1979.

La Chèvre, Le Dîner de Cons, La Cage aux Folles, Les Fugitifs, Peur sur la Ville. On est pris de vertige quand on scrute la filmographie dantesque de Francis Veber. Par son génie créatif et un sens aiguë du spectacle, cet artiste hors-norme a contribué à redéfinir les codes du cinéma français. Nombre de ses œuvres ont fait l’objet de remakes ou d’adaptations par les studios d’Hollywood.

Depuis quelques années, son fils Jean Veber – formé au cinéma à Los Angeles – produit des podcasts dans lesquels il partage avec les mordus de cinoche, son amour du septième art. C’est tout naturellement qu’il s’est tourné vers son père pour livrer de nombreuses anecdotes de tournages et évoquer techniques de travail. Dans le numéro présent, père et fils échangent sur les conditions de réalisation du film Coup de tête.

 

Patrick Dewaere dans le film Coup de tête

AbracadaPod, une mine d’informations

Coup de tête a pour réalisateur Jean-Jacques Annaud, à qui la Gaumont a adjoint les services de Francis Veber pour écrire le scénario. En tête d’affiche du film, on retrouve l’acteur Patrick Dewaere. Coup de tête narre l’épopée d’un petit club de foot qui franchit les tours en Coupe de France. François Perrin, qu’interprète P. Dewaere, se retrouve exclu du jour au lendemain de l’équipe. Peu de temps après, accusé injustement d’avoir agressé une femme, il est jeté en prison. Mais un incident va venir perturber le cours des événements. Plutôt que de dormir en taule, les dirigeants du club de foot, en manque de joueurs, souhaitent le réintégrer dans le onze. Ceux qui l’ont traité en paria vont devoir compter sur lui pour créer l’exploit.

Pendant toute l’heure que dure l’émission, les éléments s’enchaînent ; père et fils nous renseignent sur la manière dont le réalisateur et le scénariste de Coup de tête, aux styles très éloignés, ont dû s’accorder pour produire le film. Francis Veber et Jean insistent sur le choix judicieux des seconds rôles, essentiels à la fabrication d’une comédie efficace. On découvre, images à l’appui, les différentes étapes de production qui ont permis de créer une comédie burlesque inscrite dans le temps. AbracadaPod, avec son ton enjoué et sa valise de références pointues, est une mine d’informations pour tout addict de cinéma qui se respecte.