Présidentielle 2017 : 3 questions à 5 comédiens !

Quelles mesures prendraient-ils en tant que Président ? Quel politique ferait un bon humoriste ? Quel humoriste ferait un bon politique ? 

A quelques heures des résultats du premier tour des présidentielles françaises,  les comédiens Marie S’infiltre,  Solal Dahan, Abdelkrim Bichkou, Gary Mihaileanu et Kamel Laadaili ont accepté de répondre à nos 3 questions.  Leurs réponses à mourir de rire et pleines de bon sens ci-dessous.

Quelles mesures prendriez-vous si vous étiez élu(e) Président (e)? 

Marie S’infiltre :

Moi présidente, je ferai des énormes teufs dans mon Falcone 900  avec Rihanna, Poutine et le pape François.

Moi présidente, ma première mesure serait d’abaisser le RSI pour réduire la première tranche de l’IR, en supprimant la CSG mais en la remplaçant par une TVA sociale basée sur l’assiette de l’ISF. Ce dernier sera évidemment supprimé mais rapidement compensé par une nouvelle taxe d’habitation imposée aux propriétaires de chiens (mâles et non femelles pour ne pas freiner la croissance démographique).

Moi présidente, je ferai tout pour engager une véritable transparence démocratique. Les codes de la bombe nucléaire seront publiés au JO. Je rendrai publiques toutes les conversations téléphoniques entre mes ministres et leurs conjoints, simple question de curiosité.

Solal Dahan :
Si j’étais président, je supprimerais les 35h et je les remplacerais pas.  Je mettrais la retraite à 5 ans et on commencerait à travailler à 60 ans. Enfin, je confierais la dette à Mélenchon (à ce qu’il paraît il peut la faire disparaître) 
Abdelkrim Bichkou :

La première mesure que je prendrais serait mon tour de taille avant et après mon quinquennat.

Gary Mihaileau : 
Voici ce qui se passerait les 100 premiers jours :
Je démissionnerais au bout du 6ème car je ne supporte pas être dans un bureau, mais avant mon départ, je ferais voter une seule loi : grâce à un surdoué en informatique  je mettrais en place le projet citoyen actif. Ce projet consiste à faire participer le citoyen grâce à un vote numérique.  Il peut voter sur n’importe quelle mesure, n’importe quelle loi, jugement projet etc…  Si ce vote numérique obtient plus de 50 %, le juge maire, politicien,… devra re étudier son projet. Peu importe la nature. Je ne dis pas que le citoyen gouvernera directement via cette application mais ça lui permettra de s’impliquer dans la vie politique et lui permettre de donner son avis et qu’il soit entendu. Et qu’il puisse influencer sa vie, en dehors de la période électorale !!! Une sorte de mini référendum numérique  quoi !
 
Si j’étais président je comptabiliserais le vote blanc, Si plus de 50% de la population vote blanc alors les candidats changent. En espérant qu’apparaitront d’autres candidats un peu moins blancs, des noirs des jaunes, des bleus…
 
 Kamel Laadaili :
Si j’étais président j’autoriserais tous les humoristes à faire de la politique vu que les politiciens passent leur temps à faire de l’humour.
Si j’étais président je mettrais Mélenchon ministre de la culture il a trop de punch Line.
Si j’étais président je destituerais de la nationalité française Sarkozy le Hongrois, Carla Bruni l’italienne, j’enverrais Polanski en prison aux États Unis.
Si j’étais président je condamnerais le racisme à la prison à vie, j’annulerais le franc CFA et je mettrais l’Euro CFA, car c’est nous aujourd’hui le tiers monde au niveau des valeurs de la république.
Si j’étais président je proclamerais ce siècle non pas des lumières mais le siècle de l’halogène qui marche avec de l’énergie d’enfants morts en Irak, pour que l’on puisse mettre de l’essence dans une twingo made in china. Si j’étais président j’arrêterais les guerres entre armée et je ferais des têtes à têtes avec Merkel et Trump.
Ma première mesure sera de vendre les places des humoristes qui prennent des fours à Darty. Par exemple, on pourra trouver les places du spectacle de Abdelkrim Bichkou entre un four Indesit et un four Grandin.
 

 Quel politique ferait un bon humoriste ? 

Marie S’inflitre :

Evidemment tous. Cette campagne présidentielle, c’est une magnifique pièce de Feydeau, où s’enchainent péripéties et coups de théâtre. Chaque acteur joue son rôle à la perfection et regorge de ressort comique, de situations grotesques et ridicules.

Solal Dahan : 
Sarkozy ! Il a un sens de la vanne de ouf ! 
 
Abdelkrim Bichkou :
Le candidat qui ferait un bon humoriste est Marine Le Pen. Je la verrais bien au théâtre la Cible. Il faudrait juste bien la viser.
 
Gary Mihaileanu : 
 
Le candidat qui aurait la plus belle carrière d’humoriste serait selon moi Marine Le Pen. Elle  n’a pas besoin d’écrire un spectacle il suffit juste de lire son programme pour voir qu’elle nous rit au nez. 
 
Kamel Laadaili : 
Francois Fillion serait un super humoriste ! Ce serait Francois l’embrouille avec des caméras et du pognon caché.
 
 

Quel humoriste ferait un bon politique ?

Marie S’infiltre : 
Ça je refuse. Un humoriste ne fait jamais un bon politique, petite référence subtile à notre ami Dieudonné.
 
Solal Dahan :
Popeck direct !
 
Abdelkrim Bichkou : 
Moi, je ferai un bon politique. Je me verrais bien ministre de l’éducation pour leur montrer en quelques leçons qu’on est tous égaux au final.
 
 Gary Milehainu : 
En tant que président temporaire  je ferais déterrer Coluche, je lui donnerais la potion magique des gaulois. Et je lui raconterais tout ce qu’il a raté, je lui offrirais une carte Navigo pour qu’il évite de prendre sa moto et hop hop il serait le comique qui ferait la meilleure politique.
  
Kamel Laadaili :
 
L’humoriste qui ferait un bon président pour moi ce serait Alban Ivanof. Il est russe il est communiste. Il a des punch line digne de Mélenchon. Il a fait l’ENA à Trappes et il a passé sa vie à chourer à la supérette G20. donc j’ai hâte de voir ce qu’il peut nous ramener du prochain G20 en Allemagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *