Sandra Colombo: Elle a vraiment tout d’une grande !

Si tu n’as pas la plastique d’un mannequin et le charisme de Beyonce, le spectacle de Sandra Colombo est fait pour toi !

Et même si tu es blonde à forte poitrine, vas-y quand même, sur un mal entendu, ça peut marcher !
Elle n’a pas les mensurations idéales mais crois moi, oui toi qui te morfonds devant les magazines de mode qui te vendent du rêve, elle va te décomplexer !
J’étais à La Comédie des 3 bornes et je peux en témoigner. Si Sandra Colombo ne vous dit rien, rappelez vous ! Vous l’avez peut-être vu dans le duo comique les « Kicékafessa« , notamment pour l’émission « On ne demande qu’à en rire » diffusée sur France 2.

Elle est maintenant de retour en solo avec son one woman show « Sandra Colombo, elle a tout d’une grande ». Et bien croyez moi, sur scène, ce petit bout de femme check son body comme personne ! Elle parle de sa vie avec son public comme si elle était avec trois copines à une soirée pyjama. Et en même temps, elle fait péter les costumes ! Cape, perruques et accessoires en tous genres, elle ne se ménage pas quand il s’agit de nous présenter les personnes qui ont marqué sa vie.
Une vie qu’elle considère comme modeste puisqu’elle passe toujours « à ça » de quelque chose d’extraordinaire. Alors, elle se console comme elle peut et nous fait un résumé de sa vie en une heure, top chrono ! Ouais, plus forte que Jack Bauer.
Tout y passe ! Ses copines « bio sans gluten », une prof de théâtre complètement givrée ou encore la secrétaire exubérante d’un funérarium.
Sans oublier la fameuse parodie des séries américaines du style « Feux de l’amour » et autres grands chefs d’œuvres.
vz-ece5af08-0a1b-4dc1-a9c5-e2ca2db58863La salle n’est pas très grande et pourtant ! Avec toute l’énergie qu’elle déploie, les changements de costumes et accessoires, croyez-moi c’est Broadway avant l’heure les gars !
Elle est l’autodérision en personne. J’ai pris beaucoup de plaisir à ce qu’elle m’embarque dans sa vie avec une douce folie attachante.

Sandra Colombo est la parfaite illustration du proverbe qui dit « Il y a des jours avec et des jours sans. Mais pour les jours sans, il faut faire avec». Ne me demandez pas qui a prononcé cette belle pensée, je n’en ai pas la moindre idée !
Une chose est certaine, elle n’est pas passée « à ça » de me faire rire !
Madame Colombo, rassurez-vous, vous avez tout d’une grande !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *