Marina Rollman, « Un spectacle drôle »

« Un spectacle drôle » Voilà comment Marina Rollman, genevoise d’origine, a décidé d’appeler le moment qu’elle passe avec nous. Ce titre qui fleure bon l’Helvétie par sa concision et son sens du factuel est une invitation à découvrir l’univers d’une jeune femme en proie à des questions existentielles.

Déjà devenu une référence dans l’humour francophone, Marina Rollman présente son spectacle au Théâtre de l’Oeuvre les mardis et mercredis jusqu’au 18 Décembre.

Débit ciselé et gestuelle sobre mais à la limite du pantomime, Marina Rollman assure pendant une heure quinze un stand up réussi tant sur le fond que sur la forme. Délivré avec une élégance naturelle et une aisance scénique réelle, son spectacle est à son image : sans fard ni artifice.

Le stand up à l’état pur. Un micro et c’est tout. Au fil du texte qui prend la forme d’une discussion entre elle et ses angoisses, Marina partage ses réflexions sur l’omniprésence des acronymes, l’enfer des enterrements de vie de garçon ou encore l’arrivée du Crossfit et de l’autoentrepreneuriat.
Elle examine sa génération, ses travers, ses névroses sans jamais tomber dans l’écueil du cliché ou de la vanne facile et revue.

Personnel, intime mais aussi générationnel et universel, son stand up s’adresse à un large public. Loin du « spectacle de filles », Marina Rollman s’adresse à tous à à toutes.

Si on retrouve les topos du stand up (la pornographie, la dépression, la masturbation ou encore les vegans) ces passages obligés sont toujours l’occasion d’un regard frais et hilarant sans cynisme ni vulgarité.

Mais par delà les remarques drôles sur la trivialité et la vacuité de nos vies, Marina met au jour nos incohérences, nos contradictions, nos préjugés qui nous entravent chaque jour. Dénonçant pèle mêle le tabou de la psychiatrie d’une société dans laquelle demander de l’aide n’est pas bien vu ou encore critiquant l’éducation sexuelle patriarcale qui a relégué au second plan le plaisir féminin, Marina Rollman entend servir le rire mais aussi se servir du rire pour faire réfléchir et questionner nos préjugés.

Parce qu’elle mélange rire acerbe et bienveillance, elle nous délivre tout en pudeur sa colère et sa tristesse mais aussi ses joies et espérances pour un monde qu’elle regarde, qu’elle observe en se demandant s’il ne vaut pas mieux en rire pour masquer ses angoisses.

Finesse dans l’écriture, justesse du propos et sobriété du jeu composent le drôle de spectacle de Marina Rollman que l’on peut également retrouver sur certains plateaux de stand up mais aussi sur France Inter où elle propose chaque semaine une chronique décalée dans l’émission La Bande Originale.

Retrouvez Marina Rollman les mardis et mercredis au Théâtre de l’Oeuvre à 21h00.

Marina Rollman

 

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *