TOP
La consult' 21 Melody Daniel

La consult’ de Melody #21

Bon bah on y est. Dernière ligne droite avant le 1er tour de ces élections présidentielles. J’ai hâte. Oulala qu’est-ce que j’ai hâte… Au moins autant que de connaître la date de sortie du prochain album de Wejdene. 

On est tout de même sur une échéance qui de toute façon ne satisfera pas les électeurs. Puisqu’à part les candidats et leur cabinet de campagne, personne n’est véritablement convaincu par les têtes d’affiche. Et faut voir le casting ! Autant de suspense que pour une prochaine comédie française. Imaginez : Dany Boon et Valérie Lemercier dans “Pink Lady”, coincé en Corrèze pour relancer le marché de la pomme suite à une maladresse avec son PDG, Paul, parigot et commercial dans l’agroalimentaire, rencontre Corinne, agricultrice le jour et effeuilleuse le soir… Est-ce qu’on va rire ? Non ! Parce qu’on ne va pas aller voir ce film, pâle remake d’un succès vieux de 14 ans ! On a surfé sur la vague. Mais ça y est, c’est retombé. Faut aller chercher un autre spot et prendre une nouvelle planche là. 

Mais ces présidentielles, c’est presque devenu un événement folklorique en fait. Tous les cinq ans, on célèbre l’avènement du moins impopulaire du pays en lui confiant la télécommande TV et le choix du menu jusqu’à la prochaine épreuve d’immunité. On est sollicité une ou deux fois avant le début de la teuf, histoire d’appliquer la règle du consentement. Et puis ensuite, on retourne à notre passivité soumise. De la même manière qu’une femme hétéro après un rencard aux chandelles et au homard, on se fait baiser et on fait semblant d’être intéressé. 

Si, vraiment. Tout le monde s’en fout. On fait les offusqués 4 secondes et puis on retourne à nos vrais préoccupations. Mais quand va sortir l’album de Wejdene ?!! Wesh alors ! J’suis en mal de fautes de grammaire et de coquilles littérales. Alors les candidats, vous prenez vos discours sales et vous hors de ma vue ! On s’en cogne ! On doit choisir entre faire le plein et allumer la lumière en ce moment alors on a autre chose à foutre que de tenter de deviner qui va redécorer le palais de l’Elysée ! De toute façon, moi je repeins tout avec du seum en ce moment, au moins ça restera à la mode pour un bout de temps. 

Y a un truc en tous cas, c’est qu’on sait tous pour qui on ne veut surtout pas voter, mais jamais pour qui on veut absolument voter. C’est le vote par dépit. La chope de fin de soirée. Quand on a rallumé les lumières et qu’on rentre avec celui qui tient encore debout. Ce n’est pourtant pas un gage de sécurité hygiénique et c’est même l’assurance d’un alcoolisme totalement maîtrisé. Même en mettant une capote, t’es jamais à l’abri de choper de l’herpès.

Mais il faut dire aussi qu’en France, voter c’est has been ! Les candidats sont encore à apprendre les pas de la tecktonik sur le parvis de La Défense quand tout le monde danse sur de la minimale dans le métavers. On n’a pas envie de s’identifier à des boomers pour construire l’avenir. C’est antinomique, ça ne fonctionne pas. C’est comme Anne Hidalgo en campagne, ça ne fonctionne pas. On dirait Keen V qui essaie de faire de la musique et de rassembler le mouvement reggae. C’est pénible. Non faut leur dire, ils doivent cesser leurs efforts. Ces prochaines années, elle devrait proposer ses services à Poutine. Pour faire couler un parti, elle est plutôt douée. 

En attendant, vous avez encore six jours pour vous décider. Même si c’est dépassé, perso je vais aller voter, à 32 ans je suis déjà boomer de toute manière. 

Love, Durex et Lexomil

Melody