TOP

Noël tout seul, au top !

 Noël, synonyme de gros repas durant lequel on s’en met plein la panse, retrouvailles familiales (notamment les tantes et cousins que l’on ne voit qu’une fois par an), cadeaux, sapin, guirlandes, chansons qui cassent les oreilles, promos dans les boutiques, Coca cola, heu… le Père noël pardon. Bref, un méli mélo de festivités qui tournent plus ou moins bien. Pendant que certains préfèrent les esquiver, d’autres aimeraient les partager mais ne peuvent pas. Des solutions, je vais vous en trouver.

Travail, distance géographique, natalophobe, anti capitaliste, autant de raisons de rester seul pour Noël. Et que faire ? Regarder la télévision, avec toujours les mêmes films que l’on connaît par coeur et les mêmes programmes (« Le père Noël est une ordure », le bêtisier…) ? Bof, pour beaucoup, comme pour Marion, Noël toute seule ça ressemble plutôt à  » se faire livrer un bon repas, regarder un super film en fumant un gros pétard. Pour moi c’est ça Noël toute seule. « 

Mais pour ceux pour qui Noël devrait rimer avec partage, il y a moyen de se donner rendez vous sur les réseaux sociaux. Sur Facebook des groupes ont vu le jour, les internautes se réunissent le soir de Noël pour une discussion en ligne ou bien organisent des festivités. Certes, c’est l’occasion de faire des rencontres mais bon, passer Noël sur Facebook, il y a mieux. De même pour Twitter, chacun partage son petit ressenti pré Noël. Alors que certains ne se rendent pas compte que Noël approche.

tweet psychiatricisIl y quelques jours, des étudiants Strasbourgeois, ont créé un site internet pour permettre à ceux qui le souhaitent, de se réunir le soir du réveillon. Seul pour noël est un concept tout nouveau. On s’inscrit, on sélectionne le jour où l’on est seul, notre région et le tour est joué. Nous sommes rassurés de voir que nous ne sommes pas les seuls à être isolé en période de fêtes. Sinon, il y a Skype aussi…

Les personnes âgées, pour qui Noël doit davantage tenir à coeur, regardez cette vidéo et prenez en de la graine : 

Un peu méchant mais pourquoi pas, si de nos jours c’est la seule solution pour réunir une famille. Après tout, l’idée partait d’un bon sentiment.

Sinon Noël est aussi l’occasion de tout envoyer valser et de se donner (enfin !) bonne conscience. Associations caritatives me voilà !! Si on enlève les aspects commerciaux et religieux de Noël (il ne reste plus grand chose, mais tout de même), c’est une fête où « donner et ne rien attendre en retour » est censé être la définition. Alors pourquoi ne pas dépenser son temps, son énergie et pas son argent auprès de personnes seules, en difficultés et qui ont simplement besoin d’un sourire comme cadeau ?

C’est à double tranchant, parce qu’en regardant bien, si on n’offre pas de cadeaux pour Noël, on peut avec l’argent économisé, s’offrir une petite virée… au ski par exemple. A choisir, je ferais peut-être encore un peu l’égoïste cette année, l’association ça sera pour l’année prochaine, promis !

snow-manFinalement, il ne reste plus grand chose du véritable esprit de Noël. Selon une étude Ipsos réalisée en 2014, 39% des Français craignaient de s’engueuler au repas de Noël, c’est l’idée que partage Lilian  » Je déteste Noël, ça cause beaucoup de laissés pour compte et je ne sais pas si le fait de passer une soirée avec ses proches pour une fête chrétienne vaut vraiment le coup d’engraisser le système capitaliste un mois à l’avance. Pour moi Noël fait plus de mal que de bien. « 

Mais pour les 61% restant de la population française qui ont envie de passer un bon moment, soit vous pouvez encore faire comme Camille et lever les barrières religieuses  » j’ai demandé à ma colocataire musulmane de rester avec moi, de mettre un sapin dans l’appart et de se faire une bonne bouffe «  ou bien vous rendre au Paname Art Café parce que cette année, il y a un super programme.

Joyeux Noël !

 

Pour me joindre, un pigeon voyageur vaut mieux qu'un téléphone. Sinon par le We love comedy mag, ça marche aussi...