file.jpeg

Au pays de Candiie

Bonbon acide..dulé..acerbe? acerbulé? Bref, un bonbon !

 Dans ce spectacle, Candiie nous fait visiter son esprit vagabond et révolté de jeune femme lacsiste face aux obligations sociétales. Tout est contraignant dans la vie, alors autant tout remettre à plus tard et accumuler les contraintes, au moins elles sont rangées dans un coin ! En chemin on rencontre bien sûr sa famille, son mec, ses copines et sa grande difficulté d'engagement. En bref, Candiie apporte une vision très actuelle de la génération en cours face à ces obligations parfois sans fondements et surtout héréditaires d'un modèle en décalage avec notre société. Si on a aimé ? Oui ! Si on recommande ? Oui ! 

Alors allez-y parce qu'on n'en dira pas plus...ou il faudra qu'on vous tue ! ;)

Puisque vous insistez, un petit aperçu du phénomène...À vos risques et périls !

 

11986322_10153271603602772_2935432229645070492_n

  • Appellation : Candie / Candiie / Candy    Oui, alors ça on n'a pas trop su définir précisément, mais apparemment c'est comme on veut, alors..!
  • Yeux : félins et pétillants    Non, pas bridés ! On a dit "félins", mais on pourrait tout aussi bien dire "perçants"...
  • Langue : champs lexical vulgaire largement maîtrisé mais avec modération    On n'a rien a ajouter là-dessus. Mr Pivot, un mot ? 
  • Saveur dominante : pimentée    Chica ! Bon, on s'est sans doute emballé avec le rouge des chaussures et de l'ensemble de la tenue, mais faut dire qu'elle est relevée la petite ! 
  • Nationalité : approximative    Ne pas se fier aux apparences, ses origines sont bien plus orientales que vous ne le pensez...alors rangez vos ponchos ! 
  • Régime alimentaire : .....?     On vous en pose des questions ?!
  • Musique : elle est trop facile celle-là ! On vous épargnera le générique. Oh, et puis non !  ;) "Au Pays de Candy, comme dans tous les pays..."
  • Âge : elle procrastine même son anniversaire alors...!      Et puis ça suffit, là, vous allez trop loin. ;)

 

 

Candiie dans "Demain"

Tous les samedi à 19h à l'Apollo Théâtre

Retour au blog