TOP
Russian Doll saison 2

Russian Doll, la saison 2 arrive le 20 avril sur Netflix

La suite de Russian Doll débarque sur Netflix dans quelques jours. Un laps de temps suffisant pour permettre aux néophytes de découvrir cette série fantastique.

Russian Doll repose sur une histoire de faille temporelle. Nadia (Natasha Lyonne), est une new-yorkaise qui s’apprête à fêter ses 36 ans. Maxine (Greta Lee), sa meilleure amie, a organisé une superbe soirée dans son appartement. Nadia vogue de connaissances en connaissances durant la fête, puis quitte la soirée. Par un concours de circonstance, elle se fait percuter par un véhicule qui la laisse pour morte. Dans le plan suivant, on la retrouve dans les toilettes de l’appartement de Maxine, plusieurs heures avant le drame. Cette dernière ressort des WC et retrouve son amie comme si de rien n’était.

Il va falloir à Nadia plusieurs autres événements mortels, comme une chute dans l’escalier ou des malaises cardiaques, pour réaliser qu’elle est coincée dans une boucle temporelle. L’héroïne, qui enchaîne chaque soir les résurrections, va chercher à analyser la situation pour tenter d’en sortir. Au fil de sa quête, Nadia voit son passé revenir la hanter et découvre qu’elle n’est pas la seule à enchaîner les morts et les renaissances.

 

Natasha Lyonne © Netflix

Un trio de productrices aux manettes

Russian Doll a été créée par Natasha Lyonne, Amy Poehler et Leslye Headland. Natasha Lyonne a joué dans les franchises comiques American Pie et Scary Movie mais aussi dans plusieurs séries TV comme Will & Grace, Weeds et surtout Orange Is The New Black. Amy Poehler est une vétérane de l’humour US avec une présence au sein du SNL depuis 2001, plusieurs comédies à son actif (Tenacious D et le Mediator du destin, Les Rois du patin) et des rôles dans des séries TV (Parks and Recreations). Enfin, Leslye Headland a démarré au sein de Miramax, avant de se lancer dans l’écriture de pièces de théâtre, notamment Bachelorette qu’elle a adaptée au cinéma en 2015.

Le trio a mis en œuvre une série qui se distingue par ses trésors de mise en scène et une causticité jubilatoire tout au long du récit. Natasha Lyonne est exceptionnelle par son jeu emprunt de fausse nonchalance. Chacune de ses répliques se termine par une punchline bien sentie. La filiation est évidente avec Un jour sans fin, réalisé par Harold Ramis en 1993, où Bill Murray tient le rôle principal. Comme dans ce film, une musique lancinante vient ouvrir les séquences de résurrection. Quant à la protagoniste, elle affiche le même décalage total avec le monde extérieur, munie d’un imparable humour noir.

 

©Photo de couverture : Netflix

Russian Doll est à retrouver sur Netflix