TOP
the dead don t die

The Dead Don’t Die : la comédie horrifique de Jim Jarmusch désormais disponible sur Netflix

Cannes ne semble pas se passer des films de zombie ! Présenté en ouverture du festival en 2019, The Dead Don’t Die est disponible sur la plateforme Netflix pour le plus grand plaisir des fans de SF. 

Réalisé par Jim Jarmusch en 2019, The Dead Don’t Die réunit un casting cinq étoiles : Bill Murray, Adam Driver, Tilda Swinton, Séléna Gomez, Iggy Pop. Tiré de la chanson du même nom de Sturgill Simpson, le film est une comédie d’horreur, gore et macabre à l’humour totalement absurde.

Au cœur de la petite ville de Centerville, les policiers Cliff (Bill Murray) et Ronnie (Adam Driver) apprennent l’étrange nouvelle : la terre a modifié son axe de rotation. De quoi inquiéter les scientifiques : les animaux ont des comportements inhabituels, la lumière du jour se manifeste à des heures imprévisibles et aucun appareil électrique ne fonctionne. Mais le plus dangereux : les Morts sortent des cimetières pour attaquer les habitants ! La bataille commence alors pour les Vivants sur la Terre. 

 

De gauche à droite : Bill Murray, Chloë Sevigny et Adam Driver dans The Dead Don’t Die ©Focus Features

Un humour absurde 

L’humour du film repose essentiellement sur le comique de répétition que ce soit dans la façon de filmer les scènes, les dialogues ou les situations. Les personnages sont désorientés. Ils ne savent pas comment réagir à ce qui leur arrive et créent des moments complètement loufoques. 

Le public doit être attentif aux références qui parsèment le film. Un clin d’œil à Stars Wars avec le porte-clés d’Adam Driver et à Jim Jarmusch ! Ronnie a en effet conscience qu’il est dans un film : « J’ai lu le script, c’est Jim qui me l’a donné ». Ce savoir lui donne un air très pessimiste car il sait comment tout va se finir.  

 

Tilda Swinton dans The Dead Don’t Die ©Focus Features

Un film contemplatif 

Les personnages excentriques font toute la force de ce long métrage. Ils sont fatigués par la vie, presque amorphes pour certains. Mention spéciale à Tilda Swinton et à son personnage de gérante de maison funéraire. Une interprétation exceptionnelle pour un personnage complètement barré, qui tue les zombies avec un katana. 

Malgré l’aspect horrifique que l’on attribue généralement aux films de zombie, The Dead Don’t Die est une exception dans son genre. Pas de jump scare ou de musique stressante. Le film n’est pas là pour faire peur, même s’ il est interdit aux moins de 12 ans. La bande originale est feelgood, tout est fait pour faire passer un bon moment. 

Le style contemplatif du réalisateur, connu pour Only Lovers Left Alive et Dead Man, colle au message qu’il tente de nous faire passer. On peut y voir, avec le monologue de Bob l’hermite à la fin du film, une réflexion sur la matérialité dans notre société de consommation. The Dead Don’t Die peut être interprété comme une satire de notre époque. A prendre évidemment avec beaucoup de délicatesse : Jim Jarmusch n’est pas un militant ! Le réalisateur, âgé au moment du tournage, a souhaité faire un contre-film, une sorte de testament qui fait un doigt d’honneur au cinéma ! 

 

Retrouvez The Dead Don’t Die sur Netflix

Louise Piquet

©Photo de couverture : Focus Features