TOP
Guy Carlier Laura Gilli

Guy Carlier au Théâtre des Mathurins

Chroniqueur à la radio et à la télévision, Guy Carlier est également écrivain et parolier. Connu pour son humour grinçant, il présente à l’âge de 72 ans son seul-en-scène tous les samedis à 19h et les dimanches à 17h au Théâtre des Mathurins, jusqu’au 27 mars 2022.

Carl

À l’origine, ce spectacle avait un titre:  « Dieu, Mozart et le Tupperware de Jocelyne ». Mais pour éviter de déconcerter les critiques, Guy Carlier a décidé de ne pas en donner du tout. Et c’est sûrement mieux. Car même après l’avoir vu, on se demande comment titrer un tel élan d’amour pour les générations futures : « Parce que dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qu’il s’est passé », déclare t-il sur les planches. Alors l’artiste nous présente « Carl », cette partie de lui que le grand public connaît bien. Un humour teinté d’insolence, de transgression, voire de méchanceté qui va jusqu’à effrayer certaines personnalités redoutant « le sniper des médias ». C’est Carl qui a écrit le début du spectacle pour le plus grand plaisir de ses fans. Est-ce la sagesse de l’âge ou l’inquiétude face à l’obscurantisme actuel qui a poussé l’artiste à dévoiler « Guitou », cette partie de lui que le public ne connaît pas ? Peut-être un peu des deux. Ce qui est sûr, c’est que la suite est bouleversante. 

Guitou

Lorsque François Rollin revient sur l’enterrement d’un jeune ami de son fils, la vie de Guy Carlier bascule et son spectacle prend une toute autre tournure. Dans la seconde partie de son seul-en-scène, l’artiste chasse Carl et donne la parole à Guitou. Doux, vulnérable et plein d’espoir, celui-ci constate le progrès scientifique actuel, mais s’assombrit face à la baisse du progrès social et à celle du progrès intellectuel qui tend vers la barbarie. Assumant pleinement le rôle de sa génération, il s’insurge : « Nous avions la possibilité de changer le monde et putain, c’est le monde qui nous a changé ». Comme un cri du cœur, il ressent le besoin absolu de réenchanter les générations futures. Alors on passe du rire coupable aux larmes de joie et on s’envole avec l’artiste. Les unes après les autres, il revient sur les raisons qui font que la vie vaut la peine d’être vécue : du bonheur d’un simple coup de vent qui rappelle un parfum, au quai de gare ensoleillé. Une ode à la beauté, à la vie, à l’amour.

Guy Carlier 

Ancien directeur financier, Guy Carlier abandonne ce domaine à 40 ans pour écrire des chansons notamment pour Julien Clerc et Gilbert Bécaud. En 1997, il fait ses premiers pas à la radio sur France Inter dans l’émission « Dans tous les sens », animée par Laurent Ruquier. Ensuite, il intègre l’équipe de Stéphane Bern dans l’émission « Le Fou du roi ». En 2004, il fait ses débuts à la télévision avec Marc-Olivier Fogiel sur France 3 dans « On ne peut pas plaire à tout le monde ». Par la suite, il continue de travailler aussi bien à la radio qu’à la télévision que ce soit sur Europe 1, France 2 ou RTL.

Par ailleurs, il publie plusieurs ouvrages notamment son autobiographie « Le cœur au ventre » et « Nadine Morano : une chanson populaire ». C’est en 2011 qu’il rencontre la scène. En collaboration avec François Rollin, il monte son premier one-man-show « Ici et maintenant ». Le spectacle s’inspire de son vécu et parle notamment de sa cure d’amaigrissement. 

Pour assister au nouveau spectacle de Guy Carlier, rendez-vous les samedis à 19h et les dimanches à 17h au théâtre des Mathurins. 

 

©Photo de couverture : Laura Gilli