TOP
katt williams priceless afterlife hbo

Katt Williams, la tête brûlée du stand-up cain-ri

L’humoriste Katt Williams a produit en 2014 pour HBO un spectacle intitulé Katt Williams : Priceless : Afterlife. Le stand-upper à la dégaine de pimp balance une prose de soixante minutes hautement inflammables.

Humoriste US spécialisé dans la comédie noire, Katt Williams enflamme les salles depuis une trentaine d’années. En plus d’être un stand-upper hyperactif, le natif de Cincinnati cumule les titres de rappeur, comédien, chanteur et acteur de voix off dans le jeu vidéo GTA IV. Pour la chaîne HBO, le comique à la voix rauque s’est associé au réalisateur Spike Lee afin de produire un one-hour special à forte intensité.

Dès le début du spectacle, le ton est donné : l’humoriste débarque en mode re-sta dans un gros show son et lumières, avec un lion en cage, des effets pyrotechniques, un trône immense et une ribambelle de danseuses. Katt Williams démarre son set tambour battant, avec un vrai flow de rappeur gangsta, et balance les vannes en rafales.

Pour s’échauffer, l’humoriste commence par une anecdote : il en a marre de se faire coffrer. La dernière fois, c’était dans un magasin de matériel hifi. Alors, vu qu’il lui arrive souvent d’avoir des emmerdes pour un oui ou pour un non, dès que ça commence à chauffer, c’est simple. Il se plaque au sol de lui-même avec les mains dans le dos.

 

Katt Williams dans son spectacle Katt Williams : Priceless : Afterlife © HBO

Livin’ in America

Katt Williams est ultra patriotique. Pour lui, qu’on le veuille ou non, les States c’est le meilleur pays du monde. Il adore les Américains. Pourquoi ? Parce qu’ils s’en tamponnent de tout ! Pour Katt Williams, être américain c’est s’en foutre des tragédies. Tu peux te retrouver avec ta maison totalement dévastée par une tornade, tout le monde aux US n’en a rien à carrer de ta life. Et ça, il kiffe. 

Pour se détendre, Katt Williams adore regarder les Blancs dans les programmes de téléréalités. En ce moment, il y a une émission qui le rend ouf : ça s’appelle Swamp People. Tous les jours, il s’éclate à regarder une bande de ploucs qui ramassent des alligators à mains nues. Pour Katt Williams, si tu demandes à un Noir d’aller choper par le cou ces bestioles de 300 kg, il ne s’approche même pas.

L’humoriste part ensuite sur le thème des religions. En ce qui concerne les églises, pour lui, les temps ont bien changé. Fini l’époque où tu allais au temple pour espérer obtenir des réponses à tes problèmes. Aujourd’hui, c’est démerde yourself ! Que ce soit des églises noires ou des églises blanches, pour Katt Williams c’est kif-kif. Tout ce tu vas entendre c’est « paye tes taxes ! ». 

 

Katt Williams dans son spectacle Katt Williams : Priceless : Afterlife © HBO

Beaucoup de problèmes avec les keufs

Le stand-upper continue son tour de chauffe en évoquant la police. Pour Katt Williams, les flics aussi, ont bien changé. Fini l’époque où tu pouvais négocier. Aujourd’hui, tu peux te retrouver très vite transpercé d’une vingtaine de balles et un tuyau ouvert à place du cou. Aux infos, ils diront qu’il y a eu tentative de négo, mais que ça a fini en fusillade, alors que tu n’étais même pas armé.

Katt Williams raconte également qu’il a récemment eu des embrouilles avec les condés. Ils l’ont carrément envoyé en psy. A ce moment-là, l’humoriste s’est rendu compte qu’il n’était pas vraiment dingue en réalité. Parce que là-bas il en a vu des fous. En plus, les médecins l’ont bourré de médocs pour endormir les éléphants. Pas de doute pour le comique, ils sont aussi tordus que des dealers ces types.

Le stand-upper termine son show en fanfare et à grands renforts d’applaudissements. Il remercie chaudement la gente féminine à laquelle il rend un profond hommage et félicite tous ceux qui chaque jour travaillent dur pour améliorer le quotidien.

Katt Williams : Priceless : Afterlife

Stand-up

2014

Réalisation : Spike Lee

Distribution : Katt Williams

Disponible en France sur OCS

©Photos : HBO Max