TOP
Louis CK Sorry

Sorry, Louis C.K. en quête de rachat

Louis C.K. a publié son dernier spectacle Sorry sur sa propre plateforme web. Un one-hour special durant lequel l’ex roi de la satire tente de regagner ses lettres de noblesse. 

C’est sans tambour ni trompette que le tout nouveau spectacle de Louis C.K. a été publié le 18 décembre dernier. L’humoriste n’a communiqué qu’une fois sur son show, le lendemain via une courte publicité pendant le Saturday Night Live. Intitulé Sorry, le special a été enregistré le 14 août au Hulu Center situé dans le Madison Square Garden. 

Sorry est un show délicat à apprécier du fait de la nature de son créateur. Louis C.K. a commis des actes d’exhibition sexuelle sur des comédiennes, la plupart débutantes, durant des années. En 2017, cinq victimes l’ont dénoncées via la presse. Le comédien a tout d’abord nié avant de finalement reconnaître sa culpabilité.

Tous les médias avec lesquels Louis C.K. travaillait, comme FX Networks, Disney Channel, Netflix, HBO ou TBS ont soit, rompu les contrats les liants, soit, retiré de leurs catalogues les créations de Louis C.K.. Le super agent artistique Dave Becky qui le représentait depuis de nombreuses années l’a même rayé de son listing client.

Le milieu des humoristes US est divisé sur son cas. Tig Notaro, avec qui Louis C.K. a produit la série One Mississippi, l’a définitivement classé. Judd Apatow juge son retour sur scène prématuré. En revanche, Louis C.K. est soutenu par Sarah Silverman, Amy Schumer, Dave Chappelle, Bill Burr, Jerry Seinfeld ou Chris Rock. Ces derniers estiment que C.K. doit pouvoir continuer à exercer son métier.

 

Sorry © Louis C.K.

Un show à la fois sérieux et irrationnel

Sorry est le deuxième spectacle proposé par Louis C.K. depuis sa mise au ban. Il succède à Sincerly Louis C.K. sorti en 2020. Le comédien a préparé Sorry en refoulant quelques scènes New-yorkaises suite à l’allègement des restrictions au printemps dernier. Le show, proposé par le créateur de la série Louie, offre au public un enchaînement de sujets, tantôt bizarres, parfois sérieux, sans logique apparente ni fil conducteur.

Dans Sorry, Louis C.K. entre dans une sorte d’introspection récréative. Ses premiers mots sont pour sa compagne française (Blanche Gardin) dont il a été séparé du fait de la crise sanitaire et qui lui envoie des cadeaux originaux. Le comédien enchaîne ensuite sur des thématiques très étranges, comme la pédophilie chez les scouts ou les personnes obèses obligées d’aller dans des zoo pour passer une IRM.

Après les sujets irrationnelles surgissent des thèmes plus sérieux comme la vie pendant le Covid et les vaccins. Il se focusse ensuite sur YouTube et les bizarreries qu’il y trouve. Avec Sorry, on a l’impression d’observer un misanthrope qui passe son temps à regarder des écrans. Il zappe tout le temps, passant d’un programme à l’autre. De tout cela, Louis C.K. a tiré un spectacle comique, suffisamment bon vu le niveau et l’expérience du bonhomme.

 

Sorry

Stand-up

2021

Réalisé par Louis C.K.

Écrit par Louis C.K.

©Photo de couverture : Sorry – Louis C.K.